Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le régime syrien a déjà fait usage de barils explosifs par le passé, ici un baril qui n'a pas explosé à Alep en 2014 (archives).

KEYSTONE/AP Aleppo Media Center AMC/UNCREDITED

(sda-ats)

Des avions de l'armée syrienne ont largué des barils d'explosifs mardi dans des zones tenues par les insurgés dans la province de Hama, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Le recours à ces armes est contraire aux lois internationales.

De source militaire syrienne, on démentait les informations de l'OSDH et on affirmait que l'armée n'utilisait pas de barils d'explosifs. Pour l'OSDH, un certain nombre de barils ont été largués sur les localités de Taïbat al Imam et de Soran, au nord de la ville de Hama, dans un secteur où les insurgés ont lancé une grande offensive au mois de mars.

Le nombre de barils d'explosifs largués par des appareils gouvernementaux est relativement limité, a toutefois précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdoulrahman.

Lundi, les Etats-Unis avaient déclaré que l'utilisation de telles armes pourrait déboucher sur de nouvelles frappes américaines contre les forces du régime syrien. Lundi, Sean Spicer, porte-parole de la Maison blanche, a mentionné les barils d'explosifs, ainsi que les gaz mortels, parmi les armes dont l'utilisation dans le conflit syrien pourrait entraîner des frappes américaines.

Les Etats-Unis ont tiré des missiles de croisière en fin de semaine dernière contre une base aérienne de l'armée syrienne, en riposte à l'utilisation de gaz neurotoxiques contre une localité du nord-ouest de la Syrie, Khan Cheikhoun. Selon Washington, cette attaque au gaz, qui a fait des dizaines de morts, a été menée par les forces du régime, mais Damas a démenti.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS