Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mexico - La Conférence épiscopale mexicaine a demandé "pardon" mardi pour les abus sexuels commis par des ecclésiastiques contre des mineurs. Elle s'est engagée à laisser poursuivre les suspects en justice.
"Nous voulons demander pardon à ceux qui ont été victimes d'abus de la part de prêtres malhonnêtes, qui par leurs actes abominables ont fait du mal à des enfants innocents, ont trahi leur ministère, sali l'institution et l'image sacerdotale", ont déclaré les évêques et archevêques mexicains dans un communiqué lors de leur assemblée annuelle.
Ils se sont également engagés à permettre que "les autorités civiles interviennent et fassent respecter la loi" dans les cas actuels et passés.
Au Mexique, la plupart de ces abus sexuels sont reprochés au père Marcial Maciel, fondateur de la congrégation ultra-conservatrice des Légionnaires du Christ, qui avait elle-même demandé pardon à ses victimes en mars dernier.
Le père Maciel, mort en 2008 à 87 ans, a été accusé de multiples abus sexuels et de plusieurs paternités. Il avait été contraint en mai 2006 par le Vatican à "renoncer à tout ministère public" et à "vivre une vie retirée dans la prière et la pénitence".
L'Eglise mexicaine a également salué le pape Benoît XVI pour "le courage avec lequel il s'est exprimé" sur le thème des abus pédophiles commis par des prêtres à travers le monde.
Le Vatican avait souligné lundi que les abus sexuels commis par des prêtres devaient "toujours" être dénoncés à la justice ordinaire, en publiant sur son site internet les "lignes directrices" de la lutte contre la pédophilie au sein de l'Eglise catholique.
Le Vatican a par ailleurs souligné que dans les cas les plus graves de pédophilie, le pape pouvait défroquer immédiatement le prêtre, sans attendre l'issue d'un procès canonique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS