Navigation

L'EI attaque un centre militaire à Kaboul: des blessés légers

Dès l'annonce du début de l'attaque, d'importants renforts ont été dépêchés sur place. KEYSTONE/AP MH/MASSOUD HOSSAINI sda-ats
Ce contenu a été publié le 18 décembre 2017 - 14:04
(Keystone-ATS)

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué lundi une attaque de plus de quatre heures contre le principal centre d'entraînement des services de renseignements afghans (NDS) à Kaboul. L'opération s'est soldée par quelques blessés légers parmi les forces de l'ordre.

"Les deux assaillants ont été tués", a déclaré un porte-parole de la police, Basir Mujahid, en annonçant que l'attaque était "terminée". Le ministère de l'Intérieur avait précédemment évoqué "trois assaillants" impliqués dans l'attaque de ce bâtiment de quatre étages, en travaux et semble-t-il quasiment vide au moment de l'assaut.

Dans un bref message de revendication de son agence de propagande Amaq, le groupe djihadiste avait de son côté mentionné "deux kamikazes".

Le bilan du côté des forces de sécurité se limite à deux blessés selon M. Basir, ou "trois blessés légers", selon une source sécuritaire sur place.

Tirs d'armes lourdes

L'assaut avait commencé vers 10h00 (06h45 suisses) lorsqu'"un groupe d'assaillants armés a attaqué un bâtiment du centre d'entraînement du NDS à Kaboul", selon le porte-parole du ministère de l'intérieur Najib Danish. Immédiatement d'importants renforts ont été dépêchés sur place. "Toutes les unités d'élite ont été envoyées" a confié la source sécuritaire.

L'adjoint de M. Danish, Nasrat Rahim, a fait état de "tirs d'armes lourdes et légères" entendus dans ce quartier proche de l'Université de Kaboul.

"Bien planqués"

Puis les étages ont été repris un par un au fur et à mesure que les forces de sécurité se frayaient un chemin. "Ça a pris du temps parce qu'on voulait éviter des blessés chez nous et c'était au milieu des maisons" et des quartiers d'habitation, a justifié la source de sécurité sur place.

Les assaillants, a précisé ce responsable, "s'étaient bien planqués dans les immeubles en construction", au sein même de l'enceinte du complexe du NDS. Le centre d'entraînement "80" est le plus important du NDS: c'est là que tous les agents des services de renseignement afghans sont formés.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.