Navigation

L'envoyé palestinien aux Etats-Unis rappelé pour consultations

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Ryad al-Malki a décidé que Husam Zomlot (photo), envoyé de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, serait rappelé, a indiqué Wafa sans fournir plus de détails (archives). KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK sda-ats
Ce contenu a été publié le 31 décembre 2017 - 19:09
(Keystone-ATS)

L'envoyé palestinien aux Etats-Unis a été rappelé pour consultations. Cette décision fait suite à la décision du président américain Donald Trump de déclarer Jérusalem capitale d'Israël, a annoncé dimanche l'agence de presse palestinienne Wafa.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Ryad al-Malki a décidé que Husam Zomlot, envoyé de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, serait rappelé, a indiqué Wafa sans fournir plus de détails.

Dans le même temps, le président palestinien Mahmoud Abbas a réitéré dimanche soir son engagement à établir un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem-est comme capitale lors d'un discours à l'occasion du 53e anniversaire de la création de son parti, le Fatah. "Jérusalem est la capitale éternelle du peuple palestinien", a affirmé M. Abbas.

Il a précisé que toutes les solutions au conflit israélo-palestinien devraient être "fondées sur les résolutions internationales qui soutiennent la création d'un Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale", selon Wafa.

Heurts et colère

Depuis que Donald Trump a annoncé le 6 décembre reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, 13 Palestiniens ont été tués, 11 dans des heurts et deux par une frappe aérienne israélienne à Gaza.

Cette décision a provoqué la colère des Palestiniens et une vague de critiques dans le monde, notamment à l'ONU. Les Palestiniens considèrent Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël, comme la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article