Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'ex-chancelier autrichien Christian Kern quitte la vie politique

L'ex-chancelier autrichien Christian Kern a annoncé devant la presse quitter la vie politique.

KEYSTONE/APA/APA/HANS PUNZ

(sda-ats)

L'ex-chancelier autrichien Christian Kern a annoncé samedi quitter la vie politique. Il renonce ainsi à briguer la succession de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne en 2019, moins d'un mois après en avoir manifesté l'intention.

L'ancien dirigeant a annoncé ce revirement devant la presse. Il l'a expliqué notamment par sa lassitude envers "les bassesses de la politique intérieure", laissant entendre que sa candidature ne faisait pas l'unanimité au sein de son parti social-démocrate (SPÖ).

Cette annonce clôt une série de coups de théâtres qui ont ébranlé la principale formation de l'opposition autrichienne ces dernières semaines. Chef de file de cette opposition depuis sa défaite face à l'actuel chancelier conservateur Sebastian Kurz aux législatives il y a un an, Christian Kern avait créé la surprise, mi-septembre, en annonçant qu'il souhaitait être tête de liste aux élections européennes de mai 2019.

SPÖ pris de court

Il avait pris le SPÖ de court en abandonnant, à la même occasion, la tête du parti. C'est une de ses proches, Pamela Rendi-Wagner, qui a été désignée le 25 septembre pour lui succéder.

Sans avoir officiellement fait acte de candidature, Christian Kern, 52 ans, s'était mis sur les rangs pour obtenir l'investiture des socialistes européens qui doivent désigner avant la fin de l'année leur candidat à la succession de Jean-Claude Juncker à la tête de l'exécutif européen en 2019.

Le commissaire européen slovaque Maros Sefcovic, actuellement chargé du dossier de l'Energie, reste le seul candidat déclaré à ce stade. Le nom du Néerlandais Frans Timmermans est aussi régulièrement cité mais il n'a pas fait connaître ses intentions.

Courte parenthèse

Le groupe des Socialistes et démocrates (S&D) est le deuxième plus important au Parlement européen derrière le PPE (centre droit/droite). Au PPE, dont est issu M. Juncker, l'Allemand Manfred Weber et l'ancien Premier ministre finlandais Alexander Stubb sont candidats.

M. Kern referme ainsi la courte parenthèse de sa vie politique: en mai 2016, le SPÖ avait propulsé ce dirigeant d'entreprise, venu des chemins de fer autrichiens, à la tête du gouvernement de coalition formé avec les conservateurs. Il avait mené le parti aux élections d'octobre 2017 perdues face à Sebastian Kurz, qui gouverne actuellement avec l'extrême droite du FPÖ.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.