Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Interprofession du lait veut laisser faire le marché.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

L'Interprofession du lait (IP Lait) ne veut pas augmenter le prix du lait suite à la canicule, a-t-elle communiqué vendredi suite à une séance extraordinaire de son comité. Elle veut laisser faire l'offre et la demande.

Sur demande des producteurs, l'IP Lait a une nouvelle fois discuté d'une hausse temporaire du prix indicatif du lait après la sécheresse qui a touché la Suisse cet été. Une première discussion avait déjà eu lieu en août.

Si la quantité de lait et la teneur en matières grasses devaient diminuer cet automne et si une pénurie était constatée, alors les prix sur le marché augmenteraient d'eux-mêmes, estime la plateforme commune de l’économie laitière suisse. Un manque de matières grasses pourrait en particulier avoir un impact "très rapide" sur le marché, selon le communiqué.

La chaleur estivale a entraîné une hausse des coûts des aliments pour animaux et une baisse des quantités de lait. Début août, l'Union suisse des paysans (USP) a appelé les détaillants à verser 5 centimes supplémentaires par kilo jusqu'au 30 avril 2019 par solidarité. Mais l'IP Lait s'y est refusé et le prix indicatif a été maintenu à 68 centimes par kilo pour le quatrième trimestre 2018.

Nouvelle norme "durable"

Le comité de l'IP Lait a aussi décidé d'introduire la nouvelle norme "Lait durable" dès le 1er juillet 2019, avec des règles plus strictes concernant le bien-être animal et l'origine des aliments notamment. Les producteurs de lait de centrale qui répondent aux critères recevront un supplément de 2 centimes par kilo.

Après une période transitoire de quatre ans, tout le lait produit en Suisse devrait être conforme à la nouvelle norme. Cela va selon l'IP Lait au-delà des exigences légales.

L’IP Lait regroupe 40 organisations régionales et nationales des producteurs et des transformateurs de lait ainsi que des entreprises du secteur industriel et du commerce de détail. Le distributeur Migros s'est retiré en 2017, en raison justement d'un conflit sur le prix du lait.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS