Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La manufacture horlogère Rolex a poursuivi son extension à Bienne en inaugurant mardi le nouveau bâtiment de production en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. L'ensemble de la production de mouvements est désormais regroupé sur un site.

La construction de cet imposant complexe d'un volume de 230'000 m3 a été lancée en 2009. Fidèle à sa politique de discrétion, Rolex n'a pas dévoilé le montant du projet estimé à plusieurs centaines de millions de francs. Elle n'a pas davantage divulgué le nombre d'emplois qui pourraient être créés. Plus de 2000 personnes travaillent actuellement sur le site biennois.

Confiance en l'avenir

"La Suisse prouve au monde qu'elle a foi en l'avenir", a déclaré le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Le chef du Département fédéral de l'économie (DFE) a souligné qu'avec son investissement, Rolex montrait que la Suisse maintenait ses qualités de place industrielle de premier plan malgré les difficultés de l'économie mondiale.

Le conseiller fédéral a réaffirmé que l'économie comme l'industrie avaient encore besoin du taux plancher fixé par la Banque nationale suisse (BNS). Cette mesure "avisée" et "courageuse" permet aux entreprises de disposer d'une base solide pour leur planification, a ajouté le chef du DFE.

Maîtrise de la production

Le nouveau bâtiment marque le couronnement d'une stratégie entamée il y a plus de dix ans visant à intégrer et à maîtriser de manière autonome la fabrication de l'ensemble des composants des montres, du boîtier au mouvement en passant par le cadran, a relevé Rolex.

Pour la marque de luxe, les sites de Genève et de Bienne forment un ensemble manufacturier qui garantit une autonomie parfaite alors que l'approvisionnement de composants devient un enjeu majeur pour l'industrie horlogère.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS