Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les pays membres de l'ONU ont promis de fournir à l'organisation 40'000 Casques bleus supplémentaires, a annoncé lundi le président américain Barack Obama à l'ouverture d'un sommet consacré aux opérations de maintien de la paix.

Ces nouvelles contributions viennent de "plus de 50 pays, du Bangladesh à la Finlande en passant par la Colombie et la Chine", a-t-il précisé. Outre ces 40'000 soldats et policiers, plus de 40 hélicoptères et dix hôpitaux de campagne ont été promis, a ajouté Samantha Power, représentante permanente des Etats-Unis à l'ONU.

La Chine notamment va fournir 8000 hommes à cette force permanente de réaction des Nations unies, a annoncé le président Xi Jinping devant l'Assemblée générale de l'ONU. Pékin, a ajouté le président chinois, va également débloquer 100 millions de dollars pour aider l'Union africaine à mettre en place sa propre force permanente de réaction susceptible d'agir sur le continent.

Lors de sa visite d'Etat à Washington, vendredi, le numéro un chinois et le président américain étaient convenus que leurs pays augmenteraient leurs engagements sur le front des opérations de maintien de la paix.

Promesses américaines

Les 16 opérations de maintien de la paix de l'ONU dans le monde, dont plus de la moitié sont en Afrique, comptent environ 125'000 soldats, policiers et civils venus de plus de 120 pays.

Mais ce réseau, a expliqué M. Obama, "n'arrive plus à répondre à la demande croissante" due à la multiplication des conflits, notamment en Afrique (Mali, Soudan du Sud, Centrafrique). "Nous sommes réunis aujourd'hui pour renforcer et réformer le maintien de la paix car notre sécurité collective en dépend", a affirmé le président américain.

Le budget global du département des opérations de maintien de la paix sera cette année de 8,2 milliards de dollars. Les Etats-Unis, principal bailleur de fonds (28% du budget), "vont continuer à assumer leur part", a-t-il souligné, annonçant aussi un doublement du nombre d'officiers américains (82 aujourd'hui, selon le site des Nations unies) servant dans les missions de l'ONU.

ATS