Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Caracas - L'opposition vénézuélienne a contesté mardi la lecture des résultats faite la veille par le président Hugo Chavez. Ella a crié victoire, en assurant que les forces non chavistes avaient obtenu davantage de voix que le gouvernement aux législatives de dimanche.
L'opposition "ment" en affirmant avoir 52% des voix, avait assuré lundi soir le chef de l'Etat, sur fond de débat pour savoir qui a remporté le vote populaire à deux ans de la présidentielle de 2012.
Selon lui, son parti socialiste (PSUV) a recueilli 5.422.040 des voix (48%), contre 5.320.175 (47%) pour la Coordination de l'Union démocratique, rassemblement d'opposition allant du centre-droit à la gauche. Un autre bloc partisan d'une troisième voie et dominé par le PPT (Patrie pour tous) a remporté 520.000 voix (5%).
"Il y a une différence de plus de 100.000 voix (...) Ils trichent en s'ajoutant 520.000 voix correspondant à des partis ne faisant pas partie de la Coordination de l'Unité", a estimé M. Chavez.
L'opposition reconnaît sa défaite en sièges (98 pour le PSUV, dopé par une nouvelle loi électorale, contre 65 pour la Coordination et 2 pour le PPT), mais affirme que le chef de l'Etat a perdu en voix.
"C'est bien président, vous avez toujours plus de députés, mais il faut que vous compreniez une chose: vous vous retrouvez sans le peuple, car le peuple se sent trompé", a déclaré mardi le maire de Caracas, Antonio Ledezma.
Tassement du PSUV"Il y a 52% des gens qui n'a pas acheté ce projet (chaviste)", a déclaré mardi Henrique Capriles, gouverneur d'opposition de l'Etat de Miranda.
Ricardo Sucre, politologue à l'Université centrale du Venezuela, souligne aussi que l'opposition améliore son score des régionales et municipales de 2008 (4,5 millions de voix) et du référendum constitutionnel de 2009 (5,04 millions). A l'inverse, le PSUV se tasse, après avoir enregistré 5,6 millions de voix aux régionales et 6 millions au référendum.
L'opposition va faire son grand retour au parlement monocaméral, où elle était absente depuis cinq ans après avoir boycotté les précédentes législatives et va obliger Chavez à négocier sur des sujets clés puisqu'il n'a plus la majorité qualifiée des deux-tiers nécessaire pour les faire adopter.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS