Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Birmanie a lancé mardi un appel à l'aide internationale face aux inondations qui affectent le pays. Après des semaines de fortes pluies de mousson, le bilan provisoire s'élève à 47 morts et plus de 210'000 déplacés.

"Nous souhaitons une assistance internationale. Nous avons commencé à contacter de possibles organisations et pays donateurs", a déclaré le ministre birman de l'information Ye Htut. Cette aide doit servir notamment à réinstaller les sinistrés et à reconstruire les villages inondés.

L'ambassade de Chine à Rangoun a commencé à fournir des marchandises pour les zones affectées. La région la plus touchée est l'Etat de Rakhine, sur la côte ouest, balayée en fin de semaine dernière par la queue du cyclone Komen. On y compte quelque 140'000 déplacés.

Cet appel à l'aide contraste avec l'attitude adoptée autrefois par la junte militaire au pouvoir, qui refusait tout concours extérieur, comme en 2008, lors du passage du cyclone Nargis qui fit plus de 130'000 morts. Le pays s'est peu à peu libéralisé à partir de 2011, avec la mise en place d'un gouvernement civil.

Avec un PIB par habitant de 1105 dollars par an, la Birmanie est l'un des pays les plus pauvres de l'Asie de l'Est et du Pacifique.

ATS