Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de Tokyo a clôturé dans le rouge (archives).

KEYSTONE/AP/EUGENE HOSHIKO

(sda-ats)

Victime à son tour du mouvement général d'aversion au risque lié à la crise politique italienne, la Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,52% mercredi. Le Nikkei a enregistré son plus bas niveau depuis six semaines.

L'indice Nikkei a perdu 339,91 points à 22'018,52 points et le Topix, plus large, a cédé 25,72 points (1,46%) à 1736,13 points. Le Nikkei est tombé en séance à 21'931,65, son plus bas niveau depuis le 18 avril.

Des intervenants ont alors déclaré s'attendre à ce que la Banque du Japon achète des fonds indiciels (ETF) pour soutenir le marché actions, comme elle l'a fait lors de chacune des cinq séances précédentes.

Les secteurs de la banque (-2,25%) et de l'assurance (-2,44%) figurent parmi les plus touchés par le repli quasi général du marché, en raison de leur vulnérabilité à la baisse des rendements obligataires américains. Mitsubishi UFJ Financial Group a cédé 3,4% et Dai-ichi Life Holdings 2,83%.

La hausse du yen face au dollar a parallèlement pénalisé les exportateurs comme Toyota (-1,94%), Nissan (-2,12%) ou Hitachi (-2,43%). Au moment de la clôture, le dollar s'échangeait autour de 108,70 yens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS