Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La décision de la Banque nationale suisse (BNS) de supprimer son taux plancher face à l'euro se répercute jusqu'au Japon. La Bourse de Tokyo a terminé en net repli vendredi, alors que le yen s'est fortement apprécié après l'annonce de la BNS qui a bouleversé le marché des changes.

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes s'affichait à 16'864,16 points (-244,54 points), soit un recul de 1,43%. L'indice a chuté jusqu'à 2,81% à mi-parcours.

Sur la semaine, il a cédé 1,94% sur fond de regain de la devise nippone, dans un contexte de fébrilité des marchés face à la chute des prix du pétrole. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a lâché pour sa part vendredi 0,93% (-12,87 points), à 1363,73 points.

La décision de la BNS a pris de court les marchés financiers et a provoqué l'envolée du franc. Dans ce contexte, le yen, valeur refuge par excellence, a fortement augmenté, un mouvement défavorable aux affaires des groupes exportateurs nippons.

A la clôture, le dollar se situait à 116,59 yens, en retrait par rapport à son cours de la veille (117,87 yens). L'euro se repliait encore plus (à 135,60 yens, contre plus de 138,50 jeudi à la clôture du marché), un écho de sa débâcle face au franc qui se conjugue à l'attente de nouvelles mesures de relance monétaire en Europe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS