Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice Nikkei a perdu 64,97 points à 19'929,09 points (archives).

KEYSTONE/AP/EUGENE HOSHIKO

(sda-ats)

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,32% vendredi, en dépit du soutien apporté aux grands groupes exportateurs cotés par la Banque du Japon (BoJ) en augmentant ses achats d'obligations d'Etat, faisant ainsi baisser le yen.

L'indice Nikkei a perdu 64,97 points à 19'929,09 points. Et le Topix, plus large, a cédé 8,47 points (-0,52%) à 1607,06.

Le Nikkei était tombé en début de séance à 19'856,65 points. Il s'agit de son plus bas niveau depuis le 15 juin.

Il a ensuite effacé une partie de ses pertes, après l'annonce par la Banque du Japon de son intention d'acheter un montant illimité d'obligations d'Etat (JGB) à dix ans à un rendement de 0,11% et de porter à 500 milliards de yens de ses achats titres de cinq à dix ans. Ces mesures visent à freiner la remontée des rendements.

Cette annonce a fait baisser le yen, favorisant ainsi les valeurs tournées vers l'export, comme Toyota (+0,37%), Nissan (+0,39%) ou Tokyo Electron (+1,26%). Sur la semaine, le Nikkei a abandonné 0,52%.

ATS