Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Bourse suisse a poursuivi sa progression lundi. L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en hausse de 0,47% à 9390, 46 points.

Le SLI a gagné 0,49% à 1394,01 points et le SPI 0,44% à 9527,34 points. Sur les trente blue chips, 24 ont progressé, six reculé.

La fragilité des marchés s'illustre bien avec l'activité manufacturière de la région de New York qui a chuté en août, à la surprise des analystes. L'indice Empire State publié par l'antenne de New York de la Réserve fédérale américaine (Fed) s'est établi à -14,92, perdant plus de 18 points par rapport à juillet. C'est son plus bas niveau depuis avril 2009 lors de la récession. Cela a brièvement plombé les marchés boursiers, faisant même passer le SMI dans le rouge.

Banques en hausse

Deux titres de sociétés qui avaient publié leurs chiffres semestriels la semaine passée ont tenu la vedette: Galenica a gagné 1,3% à 1299 francs et Schindler 1,2%. Givaudan (1,2%) et Geberit (+1%) font également partie des grands gagnants du jour.

LafargeHolcim a gagné 1,2% après l'annonce de la cession d'actifs en Inde pour 750 millions de francs. Le produit de cette opération servira à réduire l'endettement du nouveau géant mondial du ciment. L'opération était attendue, mais a quand même suscité des commentaires positifs.

Sur le plan bancaire, UBS a gagné 1,2%, Credit Suisse 0,8% et Julius Baer 1%. Ces établissements financiers devraient profiter d'une plus forte capitalisation et de l'amélioration de l'environnement conjoncturel en Europe. Sans oublier une détente de la crise grecque.

Les poids lourds de la Bourse, Roche (+0,6%) et Novartis (+0,7%) ont soutenu l'indice. La première a profité de résultats positifs du médicament Atezolizumab en étude clinique de phase II pour traiter un type spécifique de cancer du poumon. Nestlé (+0,1%) est resté plus discret.

Transocean accuse une forte baisse

Richemont (+0,7%) et Swatch (+0,3%) ont évolué avec le marché. Les deux titres ont profité de déclarations du patron de l'horloger biennois, Nick Hayek, qui a affirmé dans la presse dominicale ne pas être impressionné par la dévaluation du yuan. La stimulation des exportations chinoises pourrait avoir des effets positifs à long terme sur la consommation en Chine. Swatch ne va pas y augmenter ses prix, mais se concentrer sur des gains de parts de marché.

Dans le camp des perdants se trouvaient les assurances Zurich et Swiss Re (chacun -0,1%). Transocean (-1,3%) et Syngenta (-0,5%) ont aussi perdu du terrain.

Sur le marché élargi, Orascom a fortement progressé, de presque 13%. Le groupe a publié ses chiffres semestriels dimanche, avec une forte hausse du chiffre d'affaires et des résultats grâce notamment à la nette amélioration enregistrée par sa filiale égyptienne Orascom Hotels and Development (OHD). VZ Holding a gagné 5,9% après ses résultats semestriels, supérieurs aux attentes sur toute la ligne.

ATS