Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a fortement progressé vendredi, pariant sur l'imminence d'une solution à la crise grecque et poursuivant sur la lancée positive de la veille. Le SMI est repassé en dessus des 9100 points.

Le SMI a terminé en hausse de 1,66% à 9134,18 points. Sur une semaine, l'indice vedette de SIX a gagné 1,0%. Le SLI a gagné vendredi 1,72% à 1361,24 points et le SPI 1,61% à 9249,63 points. Sur les trente "blue chips", 28 ont progressé et deux reculé.

A part la Grèce, la détente sur les Bourses chinoises a aussi rassuré les acteurs. Le gouvernement grec a envoyé jeudi soir ses nouvelles propositions aux créanciers - UE, BCE et FMI - en échange d'un financement sur trois ans demandé la veille au Mécanisme européen de stabilité (MES).

Athènes propose désormais une hausse de la TVA, ainsi que des réformes des retraites et de la fonction publique afin d'augmenter les recettes publiques, en échange d'une aide financière. Les intervenants se tournent désormais vers le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne (UE) qui doit sceller dimanche le sort de la Grèce.

Julius Baer en tête

A la corbeille, les cycliques et les financières ont le plus progressé en raison des espoirs de solution de la crise grecque. En tête du tableau, on trouve Julius Baer (+3,2%) suivi par Adecco (+3,1%). Le géant du travail temporaire a annoncé la nomination d'un nouveau patron pour la France, en remplacement d'Alain Dehaze, qui doit prendre le poste de CEO du groupe.

Les valeurs du luxe Swatch et Richemont ont gagné respectivement 2,7% et 2,0%. Ces derniers temps, les actions des deux groupes de l'industrie du luxe avaient souffert des remous sur les marchés chinois et des craintes d'une possible baisse de la demande. Elles ont profité de la reprise des Bourses chinoises.

Holcim a gagné 2,4%: après les résultats définitifs de l'offre d'échange des actions Lafarge en actions Holcim, le CEO du cimentier st-gallois a démissionné comme prévu, pour laisser la place à la nouvelle direction. D'autres cadres supérieurs ont aussi annoncé leur départ et ne feront plus partie du "top management" de LafargeHolcim.

Les bancaires ont bien soutenu l'indice: CS a gagné 2,3% et UBS 1,8%. Les poids lourds défensifs Nestlé (+1,1%), Roche (+1,5%) et Novartis (+1,9%) ont aussi participé à la fête. La volatile Transocean a de nouveau évolué à contre-courant et a perdu 5,7%, après une rétrogradation par un broker américain, ont expliqué des courtiers. Sans information spécifique, Aryzta a perdu 2,1%.

Sur le marché élargi, EMS-Chemie a progressé de 5,0% après ses chiffres semestriels. Malgré le franc fort, les bénéfices ont augmenté et l'entreprise grisonne a même relevé ses prévisions pour 2015. "C'est encore mieux que prévu", a commenté Vontobel.

ATS