Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le SMI a terminé lundi assez nettement au-dessus du niveau de clôture de vendredi (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a progressé lundi à la veille du jour férié du 1er août, poursuivant sur la lancée positive de la semaine passée. Mais l'indice SMI, qui avait franchi la barre des 9100 points dans l'après-midi, a nettement fléchi sur la fin.

Le SMI a terminé en hausse de 0,40% à 9055,00 points, avec un plus haut à 9101,81 points et un plus bas à 9023,12 points. Le SLI a gagné 0,37% à 1445,89 points et le SPI 0,46% à 10'310,53 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 24 ont avancé, cinq ont reculé et Nestlé a fini inchangé.

A New York, Wall Street hésitait en début de séance, après des indicateurs contrastés. L'activité économique dans la région de Chicago s'est affaiblie en juillet, perdant 6,8 points, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association ISM publié lundi. L'indicateur s'est établi à 58,9 points après 65,7 points en juin. Les analystes tablaient sur un repli légèrement inférieur de 5,7 points.

Les promesses de ventes de logements ont en revanche rebondi plus fortement que prévu en juin après trois mois de repli, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

Faiblesse du franc

En Suisse, le marché a en outre récemment profité de la faiblesse du franc face à l'euro. Vendredi soir, pour la première fois depuis l'abandon du taux plancher en janvier 2015, l'euro a franchi la barre de 1,14 franc. Depuis, il a baissé un peu (1,1396 euro pour un franc à la clôture de la Bourse), mais la tendance haussière devrait rester intacte.

Le haut du tableau est occupé par Geberit (+1,6% plus gros gagnant du jour), Swiss Life (+1,6%) et Partners Group (+1,5%).

Le SMI a été essentiellement porté par les bonnes performances de Novartis (+0,9%) et Roche (+1,0%). Le troisième poids lourd Nestlé (inchangé) est resté un peu en retrait. Les deux colosses pharmaceutiques bâlois profitaient toujours de la publication de leurs résultats semestriels, tandis que le géant de l'alimentaire rattrapait les pertes essuyées la semaine dernière.

Peu de résultats

Le front des nouvelles d'entreprises est resté calme. Dufry (+0,1%) a publié ses résultats semestriels, un peu plus faibles que prévu pour le résultat net, conformes pour ce qui est du reste. L'examen d'une éventuelle mise en Bourse des affaires en Amérique du Nord pourrait susciter quelques fantaisies.

UBS (-0,5%) et Credit Suisse (-1,7%, lanterne rouge) avaient gagné du terrain en matinée. La banque aux deux voiles a relevé l'objectif de cours de sa consoeur aux trois clés et a confirmé "neutral", évoquant des chiffres conformes aux attentes au niveau du bénéfice avant impôts et d'un bénéfice net meilleur que prévu. Independent Research a pour sa part augmenté son objectif de cours pour l'action Credit Suisse.

Lonza et SGS en repli

Parmi les autres rares perdants de la séance on trouve Lonza et SGS (chacun -0,6%) et Clariant (-0,04%). Sur le marché élargi, Barry Callebaut (+0,8%) et GAM (stable) ont diversement réagi à des relèvements d'objectif de cours. Le gestionnaire d'actifs publie ses résultats semestriels jeudi.

Bobst (+8,2%) a réalisé la meilleure performance du jour après son partiel la semaine passée, suivi par Tornos (+4,5) et, un peu plus loin, par Idorsia (+3,4%).

A l'inverse, Cosmo (-3,3%), Autoneum (-1,2%) et Newron (-0,8%) ont perdu du terrain. La lanterne rouge de l'indice SPI est revenue à Airesis (-4,6%), sans information spécifique.

ATS