Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a démarré la semaine dans le vert lundi. L'indice des valeurs vedettes SMI a progressé de 1,66% à 8296,45 points, mais bien loin de son plus haut de l'année de plus de 9200 points avant la décision de la BNS d'abandonner le cours plancher. Le SLI a gagné 1,63% à 1208,94 points et le SPI 1,64% 8173,20 points.

La bonne humeur persiste à la Bourse suisse et le marché a encore nettement progressé lundi, après la forte hausse de vendredi. Ce sont surtout les valeurs pharma, chahutées récemment, qui ont soutenu le marché, alors que la victoire de Syriza en Grèce n'a eu que peu d'effets: le SMI a juste ouvert dans le rouge, avant de repartir à la hausse rapidement.

Les investisseurs continuent de saluer la décision de la BCE de lancer un programme de rachats d'emprunts de 60 milliards d'euros par mois dès mars prochain, selon les courtiers.

Les poids lourds se défendent

Sur les trente blue chips, 29 ont progressé et seul Swatch a reculé. En tête des gagnants, Clariant a encore pris 4,7%. Les autres titres ayant bien tiré leur épingle du jeu sont ceux de SGS (+4,2%). Depuis la publication des résultats annuels et l'annonce d'un changement de CEO, la semaine passée, l'action du groupe genevois avait perdu près de 4%. Aryzta a gagné 3,6%.

Les poids lourds défensifs Novartis (+1,8%), Roche (+2,5%) et Nestlé (+1,2%) ont aussi bien soutenu l'indice. Novartis et Roche avaient passablement souffert de la décision de la BNS d'abandonner le cours plancher. Novartis publie ses résultats annuels mardi, suivi par Roche mercredi.

Après avoir nettement reculé en début de séance, Transocean (+2,8%) a bien redressé la barre. Le titre avait nettement reculé vendredi à Wall Street où il est aussi coté.

Sika a fini en hausse de 2,1%. La lutte autour de la prise de contrôle par Saint-Gobain continue. Le conseil d'administration a décidé de retirer à la famille fondatrice et à la holding SWH le droit de demander la convocation d'une assemblée générale. Il s'appuie sur un avis du professeur Peter Nobel, qui a estimé qu'avec le transfert des droits de vote à Saint-Gobain, la limite statutaire de 5% doit être appliquée.

Nouveau plan d'économie chez CS?

Zurich Insurance a gagné 1,59%. A la radio alémanique, le patron de Zurich a affirmé que son groupe "n'a pas perdu d'argent" Aux bancaires, CS a gagné 0,9%. Selon la "NZZ am Sonntag", Credit Suisse serait en train d'examiner un nouveau plan d'économies. Il faudrait abaisser les coûts d'encore 500 millions de francs, a affirmé le journal, citant des "sources sûres". UBS a pris 1,6%, alors que Julius Baer a gagné 1,4%.

Le seul perdant du jour est Swatch, qui a cédé 1,5%. Son patron Nick Hayek a affirmé que la stratégie du groupe à long terme ne change pas pour ce qui est de la place suisse. Il a aussi déclarer réfléchir à se retirer de la Bourse.

Sur le marché élargi, Cytos (+22%) a retenu l'attention des investisseurs: l'assemblée des créanciers obligataires de la société biotech a accepté à une forte majorité de convertir des emprunts convertibles en actions, ce qui permet, pour le moment, d'éviter la mise en faillite.

En raison de cette assemblée, le négoce des titres Cytos a été suspendu une partie de la séance. A la reprise, l'action gagnait en partie plus de 30%. Quant au convertible, il a fini à 89%, contre 75% avant la suspension de cours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS