Toute l'actu en bref

A la cloche, le Swiss Leader Index (SLI) a gagné 0,65% à 1429,38 points et le Swiss Performance Index (SPI) s'est enrobé de 0,69% à 10'308,69 points (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le vert lundi. L'indice Swiss Market Index (SMI), regroupant ses principales valeurs, a clôturé en hausse de 0,69%, à 9084,78 points.

La dynamique positive, enregistrée vendredi et lundi, peut paraître trompeuse. La prudence reste de mise sur les marchés, affirment des courtiers. Les difficultés auxquelles fait face le président américain Donald Trump génèrent de l'insécurité.

A la cloche, le Swiss Leader Index (SLI) a gagné 0,65% à 1429,38 points et le Swiss Performance Index (SPI) s'est enrobé de 0,69% à 10'308,69 points. Parmi les trente valeurs vedettes, seules cinq ont terminé dans le rouge. Zurich Insurance a opté pour le statu quo.

Clariant (+3,5%) a connu un petit coup de mou en fin de séance, après avoir dominé ses camarades toute la séance. Le groupe rhénan a annoncé sa fusion avec l'américain Huntsman. Les analystes voient cette annonce comme positive, même si pour certains le rapprochement est une stratégie de défense pour se prémunir contre une OPA hostile.

LafargeHolcim en tête

LafargeHolcim s'est placé en tête du classement SMI/SLI, avec une hausse de 6,3%. Jan Jenisch, l'actuel directeur général (CEO) du chimiste du bâtiment Sika (-4,0%, plus mauvaise performance), a été appelé à prendre la tête du géant des matériaux de construction franco-suisse.

Julius Bär (+1,1%) a convaincu avec des résultats sur quatre mois plus ou moins conformes aux attentes. Le gestionnaire de fortune disposait de 356 milliards de francs d'avoirs sous gestion (AuM) à fin avril, dépassant les prévisions du marché.

Les deux autres valeurs bancaires UBS (-0,1%) et Credit Suisse (-0,4%) ont finalement terminé du mauvais côté de la barrière, malgré une reprise dans le courant de l'après-midi. Richemont (-0,5%) et Swiss Re (-0,2%) complètent le club des perdants du jour.

Les poids lourds Nestlé (+1,3%), Novartis (+0,8%) ont soutenu l'indice vedette, contrairement à Roche (+0,3%). Parmi les assureurs, Swiss Life (+0,2%) a vu le nombre de ses contrats collectifs de prévoyance professionnelle augmenter en 2016, même si les primes encaissées dans ce segment ont diminué de 5,9% à 8,18 milliards de francs.

Partners Group (+0,2%) a fait l'acquisition du philippin SPi Global, basé à Manille, pour le compte de ses clients. La transaction réalisée valorise la société à 330 millions de dollars.

ATS

 Toute l'actu en bref