Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé la semaine en légère hausse, au-dessus de la barre des 9000 points. Vendredi à la clôture, l'indice vedette SMI affichait une progression de 0,08% à 9015,83 points.

Sur la semaine, le SMI gagné 3,1%. Le SLI a terminé vendredi en très léger recul de 0,02% à 1352,95 points et le SPI a grignoté 0,09% à 9237,18 points. Sur les trente blue chips, quinze ont progressé, quatorze ont reculé et Zurich Insurance est resté inchangé.

Les variations de cours sont restées peu conséquentes en ce jour de petite échéance Eurex, car on a manqué d'impulsion. La semaine aura été turbulente après les attentats de vendredi passé à Paris, avec une forte hausse mardi. Par la suite, on a manqué d'air pour progresser encore nettement.

Le SMI a été soutenu par les attentes autour de la politique monétaire des principales banques centrales, même si certains auraient souhaité plus de clarté de la part de la Réserve fédérale américaine (Fed) à propos de la prochaine hausse du taux directeur. La confiance des consommateurs en zone euro en novembre s'est révélée un peu plus ferme que prévu, mais sans gros effets sur les cours boursiers.

Swatch Group rebondit

Swatch Group s'est placée en tête des gagnants avec une hausse de 1,9% et après avoir figuré parmi les principaux perdants la veille dans le sillage du recul des exportations horlogères en octobre. Richemont a gagné 0,3%.

Parmi les autres gros gagnants, on trouve Schindler (+1,3%) et ABB (+0,8%), ce dernier ayant profité d'achats de couverture en Grande-Bretagne, selon des courtiers.

Le gain de 0,6% de Roche a permis au SMI de finir juste dans le vert. J. Safra Sarasin a remplacé Novartis par Roche dans sa liste des préférés et le Japon a homologué Xeloda dans une nouvelle indication pour le traitement du cancer de l'estomac. Novartis a aussi un peu soutenu l'indice avec un gain de 0,4%.

Transocean lanterne rouge

Dans le camp des perdants, Syngenta (-0,3%) s'est accordé une pause après la hausse suscitée par les diverses rumeurs de rachat. L'agrochimiste a par ailleurs déposé plainte contre Cargill et Archer Daniels Midland (AMD) dans le dossier du maïs transgénique Viptera, estimant qu'ils sont coresponsables des plaintes en dommages-intérêts de fermiers.

La volatile Transocean (-3,1%) a retrouvé un bien qu'elle semble affectionner: la lanterne rouge du SMI. Credit Suisse a reculé de 2,9% au lendemain de l'assemblée générale extraordinaire qui a accepté les deux augmentations de capital. Galenica et UBS ont reculé chacune de 0,8%, sans information spécifique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS