Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse s'est ressaisie mercredi, après son accès de faiblesse des derniers jours (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le vert mercredi, après son accès de faiblesse des derniers jours. L'indice vedette SMI a clôturé sur un gain de 0,45% par rapport à la veille à 8329,17 points.

Le Swiss Leader Index (SLI) a progressé de 0,37% à 1327,10 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) de 0,45% à 9104,34 points. Sur les 30 principales cotations, deux tiers ont terminé dans le vert et le reste dans le rouge.

Porté par de bonnes données conjoncturelles et des résultats d'entreprises, le SMI est parvenu à monter jusque dans la zone des 8385 points, mais n'est pas parvenu à s'y maintenir. Le marché a été vigoureusement soutenu par le bon de jouissance Roche, ainsi que par quelques valeurs financières et cycliques.

Après les séances des dernières semaines placées sous le signe de la politique, l'économie "réelle" est revenue au premier plan avec le début de la saison des résultats, commentent les courtiers.

Roche en vedette

Le bon Roche (+1,9%) a occupé le devant de la scène pendant toute la séance. Le mastodonte pharmaceutique a plus ou moins rempli les attentes, mais le dividende est resté en dessous des expectatives des analystes. Ces derniers expliquent la hausse du cours par les déclarations de la direction concernant les perspectives. Les deux autres poids lourds Novartis (+0,1%) et Nestlé (-0,2%) ont peu bougé.

Julius Baer a progressé de 1,3%, après avoir bondi de 5,5% dans les premiers échanges. Le gestionnaire de fortune a nettement dépassé les pronostics dans certains domaines, en particulier la marge brute et l'afflux net de capitaux. Les investisseurs ont également applaudi des deux mains le relèvement du dividende.

Swiss Life (+2,4%) est monté sur la première marche du podium des valeurs vedettes. Les financières Zurich Insurance (+1%), Swiss Re (+1,4%) et Credit Suisse (+1,3%) ont également été recherchées. UBS (-0,4%) en revanche s'est retrouvé sous pression. Depuis sa performance annuelle vendredi dernier, l'action a perdu 6,5% de sa valeur.

Dufry (+1,9%) a profité d'un relèvement de recommandation à "buy" par UBS, alors que LafargeHolcim (+1,4%) a vu son objectif de cours nettement relevé par HSBC, qui confirme par ailleurs sa recommandation d'achat du titre.

Lonza lanterne rouge

Actelion (+0,6%) s'est quelque peu remis sa lourde déconvenue de la veille. Mardi, un commentaire d'analyste évoquant la possibilité d'une suspension d'Uptravi par les autorités françaises suite au décès d'un patient avait fait plonger le titre de plus de 5%. Certains avaient craint que cette information ne remette en cause l'offre de rachat par Johnson & Johnson, mais cette dernière a été faite en connaissance de cause, a indiqué l'entreprise.

La lanterne rouge échoit à Lonza (-3,1%). Le chimiste bâlois a souffert de l'effet de dilution provoqué par le placement de nouvelles actions, après avoir levé 865 millions de francs grâce au placement privé de 5 millions de titres, utilisé pour financer partiellement l'acquisition de l'américain Capsugel.

Givaudan (-2%) figure également parmi les perdants du tableau SMI/SLI. Deutsche Bank a abaissé sa recommandation après les résultats annuels du groupe verniolan. Ce dernier a manqué les prévisions des analystes. Citi a pour sa part réduit l'objectif de cours et confirmé le titre à la vente.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS