Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a cédé du terrain mardi. A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) lâchait 0,65% par rapport à la veille à 8849,92 points.

Le SLI a cédé 0,69% à 1322,55 points et l'indice élargi SPI 0,69% à 9044,68 points. Sur les trente blue chips, 24 ont reculé, cinq avancé et un est resté inchangé.

A part quelques rares exceptions, la séance a été caractérisée par le manque d'impulsion, ont relevé des courtiers. Dans l'attente de l'issue de la séance de deux jours du Comité monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi soir, les investisseurs sont restés sur la touche.

Après le rallye de jeudi et vendredi derniers, les investisseurs avaient déjà tiré le frein à main lundi. Sur le plan des titres, Geberit a fortement baissé dans le sillage de ses chiffres, alors que Novartis a reculé plus que la moyenne, après ses chiffres aussi.

Novartis (-1,6%) a pesé sur l'indice. Les chiffres trimestriels ont légèrement déçu les attentes, en particulier ceux de la division Alcon (soins des yeux). Roche (-0,4%) et Actelion (+1,1%) s'en sont nettement mieux tirés, le dernier cité faisant la meilleure performance du jour.

Geberit lanterne rouge

Geberit (-4,8%) a nettement fléchi après les chiffres trimestriels. Le groupe de technique sanitaire a déçu les attentes avec ses bénéfices. Sanitec, repris l'hiver dernier, a entraîné un effet dilutif et la perspective de son chiffre d'affaires a été abaissée, ce qui a suscité des critiques sur le marché.

Transocean a terminé en recul de 4%. Dans son dernier rapport de flotte, le groupe zougois a fait état de nouveaux contrats pour un montant de 28 millions de dollars seulement. Le rapport reflète une fois de plus des conditions cadre exigeantes, avec notamment la baisse des prix du pétrole et des surcapacités dans la branche pour laquelle une reprise n'est pas en vue, a commenté la Banque cantonale de Zurich.

Quelques cycliques font aussi partie des gros perdants, à l'image d'Aryzta (-3,8%), LafargeHolcim (-2,2%) et Sika, Swatch et Kühne+Nagel (toutes perdant plus de 1%). A part Actelion, Julius Baer (+1%) et Swiss Re (+0,4%) ont aussi affiché des gains.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS