Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice vedette SMI a repassé jeudi la barre psychologique des 9000 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le vert jeudi pour la troisième séance consécutive. L'indice vedette SMI a repassé la barre psychologique des 9000 points, clôturant sur un gain de 0,31% à 9017,79 points.

Le SLI a gagné 0,52% à 1440,78 points et l'indice élargi SPI de 0,31% à 10'262,63 points. Sur les trente valeurs vedettes, 23 ont progressé, six ont reculé et SGS a fini stable. Les investisseurs se sont focalisés sur les nombreux résultats d'entreprise, en particulier ceux de Roche et de Nestlé.

A New York, Wall Street gagnait du terrain en début de séance, tirée par une bonne performance du géant des médias sociaux Facebook, particulièrement favorable au Nasdaq. Wall Street "est aidée par une autre salve de résultats d'entreprises culminant avec les chiffres meilleurs que prévu de Facebook", ont mis en avant les courtiers de Charles Schwab dans une note.

Roche (+0,2%) a vu ses gains fondre comme neige au soleil dans l'après-midi. Le groupe pharmaceutique a amélioré sa performance sur toute la ligne et dépassé les attentes des analystes. Les principales sources de revenus ont fait mieux que résister à la concurrence naissante des biosimilaires, mais la direction anticipe une pression croissante sur ce front à compter de l'an prochain.

Nestlé en retrait

Nestlé (-1%) a pesé sur l'indice. Le géant de Vevey a dégagé au premier semestre un bénéfice net en hausse, mais les ventes et la croissance organique ont marqué le pas. La direction a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année, en nuançant toutefois quelque peu ses projections. Le troisième poids lourds Novartis (+1,2%) a nettement progressé.

Sika (+1,4%) a aussi fini dans le haut du tableau des valeurs vedettes, également après avoir dévoilé ses chiffres à mi-parcours. Fidèle à sa réputation, le chimiste du bâtiment a réalisé une progression tant au niveau des ventes que de la rentabilité au premier semestre.

Clariant (+1,2%) a vu ses ventes et sa rentabilité progresser au deuxième trimestre. Les objectifs pour l'année en cours et à moyen terme ont été confirmés. Le producteur bâlois de spécialités chimiques a également fourni de nouvelles indications sur son projet de fusion avec l'américain Hunstman.

Dans l'attente d'UBS et Credit Suisse

Lonza (+0,9%) a encore progressé après les gains engrangés la veille suite à la publication de ses résultats. Le biochimiste bâlois a une nouvelle fois enregistré une croissance marquée au 1er semestre et a relevé ses objectifs à l'horizon 2022.

A la veille de la publication de leurs résultats trimestriels, Credit Suisse (-0,3%) et UBS (+0,6%) ont évolué diversement. Julius Baer (+2,5%, meilleure performance du jour) a encore profité des bons chiffres dévoilés en début de semaine. Les valeurs du luxe Swatch Group (+2,3%) et Richemont (+1,5%) ont aussi eu les faveurs des investisseurs, sans information particulière.

ATS