Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a inscrit un nouveau plus haut de l'année en clôture (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a repris sa marche ascendante vendredi, après deux séances consécutives dans le rouge. L'indice vedette SMI a terminé en hausse de 0,65% par rapport à la veille, à 9123,41 points, un nouveau plus haut de l'année en clôture.

Sur la semaine, l'indice vedette de SIX a gagné 1,2%. Le SLI a fini vendredi en progression de 0,24% à 1442,09 points et le SPI a gagné 0,67% à 10'358,97 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 21 ont progressé, sept ont reculé et ABB et UBS ont fini stables.

A New York, Wall Street perdait un peu de terrain en début de séance, après avoir déjà baissé la veille. "Depuis le début mars, l'ensemble du marché évolue dans une fourchette étroite, sans beaucoup de conviction à la hausse comme à la baisse", a résumé dans une note Patrick O'Hare, de Briefing.

Richemont lanterne rouge

Richemont (-5%) n'a laissé à personne d'autre le soin de tenir la lanterne rouge durant toute la séance. Le groupe genevois a subi une chute de près de la moitié de son bénéfice annuel 2016/17 en raison principalement d'une base de comparaison défavorable.

Le conseil d'administration propose néanmoins un relèvement du dividende et procédera à un nouveau rachat d'actions. Les analystes sont déçus et Baader Helvea parle de résultats mitigés. Dans le sillage de Richemont, Swatch Group a fini en recul de 3,9%.

Sans information spécifique, les autres perdants notables sont Sika (-2,4%), Syngenta (-1,4%), Adecco (-0,6%) et Geberit (0,2%). Aux bancaires, Credit Suisse a perdu 1,3% et Julius Baer a gagné 0,1%.

La pharma soutient l'indice

Dans le camp des gagnants, les poids lourds pharmaceutiques Novartis (+2,5%) et Roche (+1,2%) ont soutenu l'indice. Tous deux ont fait l'objet de commentaires positifs de la part de Jefferies, qui place Novartis dans sa liste des "top picks". Certains observateurs ont ramené sur le tapis l'invraisemblable rumeur d'une fusion entre les deux géants bâlois. Nestlé (+0,8%) a aussi soutenu l'indice, moins nettement.

Sans information spécifique, Dufry a pris 4,4%, meilleure performance du jour. Berenberg a relevé l'objectif de cours et confirmé "hold" pour Sonova (+2,7%) Le spécialiste des appareils auditifs publiera ses résultats annuels mardi. L'analyste table sur une croissance organique de 6,6%.

Les actionnaires de Galenica ont validé jeudi en assemblée générale le changement de raison sociale du laboratoire bernois en Vifor Pharma (+2%). Cette décision ouvre la voie à une simplification de l'appellation de l'ancienne division logistique, désormais autonome et également cotée, Galenica Santé (+0,7%), pour reprendre celui de son ancienne maison-mère Galenica.

SGS dans le vert

SGS (+1,2%) va procéder à un nouveau programme de rachat d'actions, à hauteur de 250 millions de francs maximum. Schindler (+1,5%) a réduit à moins de 3% sa participation dans le groupe lucernois de logistique et de distribution de matériel informatique Also (+0,1%). Ce désengagement était prévu de longue date.

Lonza (+0,5%) compte un nouvel actionnaire important, à savoir Viking Global Investors. La société d'investissement américaine détient 3,7291%. Le chimiste et sous-traitant de l'industrie pharmaceutique vient de réaliser une augmentation de capital pour financer en partie le rachat de l'américain Capsugel.

ATS

 Toute l'actu en bref