Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après deux jours de baisse, la Bourse suisse a regagné des couleurs mercredi. L'indice réunissant ses 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), s'est nettement redressé. Il a fini en hausse de 1,43% à 8934,48 points.

Le SLI a gagné 1,78% à 1347,71 points et le SPI 1,35% à 9164,00 points. Sur les trente blue chips, 28 ont terminé dans le vert, deux dans le rouge. Et l'indice VSMI de volatilité a reculé de près de 7%.

Les spéculations autour de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), ces prochains jours, ont eu un impact positif sur le marché. La hausse du dollar est, par ailleurs, venue en support.

La plupart des courtiers ont oublié les craintes liées à la situation au Proche-Orient. Quant à la volée de données économiques américaines publiée en début d'après-midi, elle n'a pas grandement influencé les cours.

Hausse pour Credit Suisse

Dans le détail, LafargeHolcim et Swiss Life ont promis des dividendes plus élevés aux actionnaires. Les deux entreprises ont, de ce fait, particulièrement retenu l'attention.

En tête du peloton, Credit Suisse a regagné 4,3%, après avoir fortement reculé en début de semaine, à cause du négoce des droits préférentiels de souscription pour l'augmentation de capital en cours. Les courtiers évoquent un rallye de soulagement car la pression à la vente sur les droits préférentiels a diminué.

Julius Baer (+4,1%) et UBS (+1,3%) ont suivi à quelques encablures.

LafargeHolcim (+4,3%) a publié des chiffres trimestriels qui ont déçu les attentes des analystes. Mais les investisseurs s'y attendaient, comme le recul du cours de la veille le laissait présumer.

La perspective d'un dividende plus élevé et les objectifs jusqu'en 2018 formulés par la direction ont été bien accueillis. Un dividende de près de 3% constitue actuellement un argument d'achat, a commenté un courtier.

Swiss Life (+3,7%) a surpris les investisseurs en bien avec la promesse d'un dividende plus élevé. Au titre de l'exercice en cours, l'assureur-vie versera au moins 8 francs par action, contre 6,50 francs pour l'exercice précédent, a-t-il annoncé lors de sa journée des investisseurs.

Les nouveaux objectifs 2016-18 n'ont, par contre, pas vraiment surpris, même s'ils ont satisfait les analystes, car ils constituent une continuité par rapport à la voie suivie ces dernières années. Dans l'ensemble, les objectifs sont ambitieux, mais réalistes, a commenté Vontobel.

Les autres gros gagnants de la Bourse sont Sika (+2,9%), Swiss Re (+2,6%) et SGS (+2,4%). Aryzta, Actelion, Adecco, Lonza et Givaudan ont tous pris environ 2%.

Syngenta a avancé de près de 2%. L'agrochimiste bâlois mène des discussions tous azimuts afin de participer "activement" à la phase de consolidation que traverse le secteur, a indiqué le président du groupe bâlois Michel Demaré dans un entretien accordé mercredi au Tages-Anzeiger.

Le patron ad intérim John Ramsey a de son côté ajouté que la vente annoncée du segment semences potagères n'est pas gravée dans le marbre.

Charles Vögele chute

Les poids lourds de la Bourse, Roche (+1,6%), Nestlé (+1,2%) et Novartis (+0,3%) ont plus ou moins soutenu l'indice. La filiale de Novartis Sandoz ne semble pas intéressée à de gros achats. Dans une interview, son patron Richard Francis s'est fixé pour objectif une forte croissance organique.

Seuls Swisscom et Sonova ont fait moins bien que Novartis. Ils ont fini inchangé.

Sur le marché élargi, Charles Vögele (-6,6%) a retenu l'attention après que le groupe de mode a abaissé ses objectifs pour 2015. L'avertissement sur bénéfice n'a, cependant, pas surpris les investisseurs. Orascom a cédé 10,2%, après avoir annoncé la veille un millier de licenciements en Egypte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS