Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé sur une note nettement positive jeudi. Après avoir déjà gagné 1% mercredi, le SMI a continué de se redresser, soutenu par la progression des autres Bourses européennes et il a terminé à quelques points sous les 9000.

Le SMI a terminé en hausse de 1,50% à 8985,08 points, avec un plus haut du jour à 9008 points. Le SLI a gagné 1,56% à 1338,19 points et le SPI 1,46% à 9103,03 points. Sur les trente "blue chips", seul Aryzta a reculé et ABB a fini inchangé.

L'accalmie sur les marchés chinois après la chute de ces dernières semaines et des chiffres des exportations allemandes étonnamment bons expliquent cette progression. En Suisse, ce sont les cycliques et les financières qui se placent en tête. La crainte toujours présente d'un "Grexit" a par ailleurs favorisé la recherche des valeurs défensives comme Roche et Novartis, a commenté un courtier.

L'incertitude reste de mise sur le marché, a ajouté ce courtier. Il reste difficile d'évaluer quelles seraient les conséquences d'un "Grexit". Des pays fortement endettés comme l'Italie, l'Espagne ou le Portugal pourraient être épargnés, alors que les marchés des pays de l'Europe de l'Est de la zone euro devraient s'attendre à des remous.

Athènes a demandé un nouveau programme d'aide de trois ans au mécanisme européen de stabilité (MES) et les créanciers attendent de connaître le nouveau catalogue de réformes et d'économies du gouvernement, pour statuer dimanche lors d'un nouveau sommet extraordinaire sur les demandes grecques.

Bonne performance pour Lonza

A la corbeille, Lonza (+3,5%) a fait la meilleure performance du jour, sans information spécifique. Holcim (+2,7%) a aussi été recherché. Aux bancaires, UBS (+2,8%), Credit Suisse (+1,4%) et Julius Bär (+1,9%) ont nettement avancé. Zurich (+1,9%) et Bâloise (+1,6%) ont également bien progressé.

Les poids lourds défensifs ont aussi fini dans le haut du tableau: Novartis a gagné 1,4%, Roche 1,9% et Nestlé 1,3%. Les valeurs du luxe Swatch et Richemont ont progressé respectivement de 2,0% et 1,8%. A noter toutefois que ces titres ont souffert cette année de la faiblesse de la demande à Hongkong, de la conjoncture mondiale rampante et de la menace de la concurrence des montres connectées.

Dans le haut du tableau, on trouve aussi Galenica (+2,3%) et Kühne+Nagel (+2,2%). Sika (+2,0%) a aussi nettement progressé. Le patron de Saint-Gobain a une fois encore confirmé vouloir prendre le contrôle de l'entreprise, estimant une fois encore que cela serait profitable pour Sika.

En queue de peloton on retrouve Aryzta (-0,6%), seul perdant du jour. ABB est resté inchangé, alors que Clariant et Syngenta se sont tous deux contenté d'un gain de 0,4%.

Sur le marché élargi, Kudelski a bondi de 7,3%. Le groupe de Cheseaux a récemment conclu des accords à propos de conflits sur des brevets et devrait profiter de la hausse du dollar. Valora a gagné 5,2%.

ATS