Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Credit Suisse a été l'un des perdants du jour à la Bourse suisse (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La Bourse suisse, qui avait opté pour le rouge en milieu de journée vendredi, a retrouvé de justesse le vert en fin de séance. Le SMI a terminé en petite hausse de 0,09% à 8843,02 points.

Sur la semaine, l'indice a gagné 0,4%. Vendredi, le SLI a grignoté 0,04% à 1462,80 points et le SPI a gagné 0,14% à 10'485,83 points. Sur les trente valeurs vedettes, quinze ont progressé, douze reculé et trois ont fini stables.

Les bancaires Credit Suisse (-1,0%) et Julius Bär (-0,8%) ont reculé le plus nettement avec Kühne+Nagel et UBS (chacun -0,6%).

Barclays a relevé l'objectif de cours de CS, mais maintenu la recommandation "underweight". L'analyste reste prudent car il voit des risques au niveau des attentes du consensus. L'assemblée générale s'est tenue sans accroc pour la grande banque.

Dans le camp des gagnants, Dufry (+1,3%), Aryzta (+1,2%) et Bâloise et Givaudan (chacun +0,6%) occupent le podium.

Swatch (+0,5%) a bien progressé, alors que Richemont (-0,3%) a fini dans le rouge. Dans le cadre d'une étude sectorielle, Credit Suisse a relevé les objectifs de cours pour les deux titres du luxe, notamment en raison de l'affaiblissement du franc qui rend les montres helvétiques plus abordables.

Bonne nouvelle pour Roche

Parmi les poids lourds, Novartis (+0,4%) précède Nestlé (+0,3%) et Roche (+0,2%). Roche a obtenu du Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP), une recommandation pour l'homologation du Perjeta en traitement postopératoire (adjuvant), en combinaison avec l'Herceptin et une chimiothérapie, contre le cancer du sein HER2 positif à un stade précoce. La décision définitive de la Commission européenne doit tomber sous peu.

Au lendemain des chiffres, le bon de participation Schindler (+0,2%) a encore gagné un peu de terrain. La Banque cantonale de Zurich a relevé sa recommandation à "surpondérer", alors que Vontobel et Kepler Cheuvreux ont revu leurs objectifs de cours respectifs, à la baisse pour l'un et à la hausse pour l'autre.

Sur le marché élargi, le spécialiste des techniques de sécurité Dormakaba (+0,6%) a racheté pour un montant non dévoilé des activités dans le secteur du contrôle des immeubles (PAS) du chinois Cambaum Group.

Le titre Straumann recherché

EFG International (+1,1%) a vu sa masse sous gestion augmenter de 0,7% depuis fin 2017, pour atteindre 143 millions de francs, et ce malgré la piètre performance constatée en Suisse centrale, au Tessin et en Italie.

Au lendemain des chiffres de Straumann (+5,2%), Kepler Cheuvreux a recommandé l'achat du titre et a relevé son objectif de cours.

Leonteq (+0,9%) a annoncé l'ouverture au 1er mai d'une filiale au Japon, qui devrait renforcer son assise asiatique.

Asmallworld a repris 25,8% après avoir vu son cours chuter en fin de séance jeudi, suite à l'ouverture d'une enquête pour manipulation de cours par l'autorité allemande de surveillance des marchés financiers (Bafin). L'entreprise a souligné que l'enquête n'était pas dirigée contre elle mais contre des parties tierces non précisées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS