Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse a terminé dans le vert jeudi, après avoir reculé de 0,49% la veille. L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a clôturé en hausse de 0,39% à 8611,03 points. Le SLI a gagné 0,98% à 1270,22 points et le SPI 0,48% à 8505,28 points. Sur les trente blue chips, 23 ont progressé et sept reculé.

Alors qu'il avait évolué sans grand changement auparavant, le SMI a commencé à gagner du terrain peu après midi et, à la clôture, il s'est à nouveau établi en dessus des 8600 points. L'espoir suscité par l'annonce d'un cessez-le-feu dès dimanche en Ukraine et des rumeurs sur la crise grecque ont dopé les marchés. Durant toute la journée, Credit Suisse et Zurich ont monopolisé l'attention après la publication de leurs résultats.

Selon les courtiers, l'apaisement qui semble se dessiner en Ukraine a soulagé les investisseurs. La crise grecque reste en revanche une épée de Damoclès, mais des rumeurs ont circulé sur un nouveau paquet d'aide par la BCE aux banques grecques.

Aux Etats-Unis, les données du jour se sont révélées décevantes avec une baisse plus forte que prévu des chiffres d'affaires du commerce de détail en janvier et une hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage, sans grand effet pour le marché suisse.

Credit Suisse grand gagnant

Credit Suisse (+9,1%) a caracolé en tête des gagnants. La deuxième plus grande banque helvétique a publié des chiffres supérieurs aux attentes et, au contraire de ce que l'on craignait, ne va pas réduire son dividende. L'annonce d'un dividende en espèces est saluée. Les deux divisions opérationnelles et l'afflux d'argent frais sont restés en-deçà des attentes.

Dans le sillage de Credit Suisse, l'action UBS (+2,7%) a nettement regagné du terrain, qui avait connu deux séances de recul après ses décevants chiffres de mardi dernier.

Parmi les gros gagnants du jour, on trouve Swatch (+3%), Sika (+2,6%) et Holcim (+2,6%) ainsi que la volatile Transocean (+2,8%).

Zurich finit en baisse

A l'inverse de Credit Suisse, Zurich a fini en recul de 3,1%. Les résultats ont déçu les attentes du consensus tant pour le bénéfice opérationnel BOP que pour le ratio combiné et les fonds propres. Le dividende stable constitue aussi une déception pour certains, qui avaient parié sur une augmentation. Dans l'ensemble, le 4e trimestre a été mitigé, a commenté un courtier.

Derrière Zurich, les autres perdants sont Julius Baer (-1,4%) et Sonova (-0,9%)

Les poids lourds Roche (-0,5%) et Nestlé (-0,4%) ont freiné l'indice. Novartis a grignoté 0,1%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS