Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir clôturé en baisse la veille, la Bourse suisse s'est nettement redressée jeudi. L'indice SMI regroupant les 20 valeurs vedettes a progressé de 3,09% à 8812,58 points.

Le SLI a gagné 2,72% à 1303,65 points et le SPI 2,9% à 8972,88 points. Les trente blue chips ont tous fini dans le vert.

Les Bourses chinoises se sont reprises jeudi, après plusieurs journées de repli. Cela a eu un effet positif sur les marchés européens. Cette ambiance positive a été confortée par les mesures prises par le gouvernement chinois pour soutenir les Bourses et l'économie locale.

Des données économiques positives sur la France et l'Espagne se sont aussi avérées bénéfiques. Par ailleurs, Wall Street restait en hausse en début de séance, au lendemain d'un fort redressement.

Plus faible hausse pour Givaudan

Le plus gros gagnant du jour demeure Syngenta (+4,9%). Le groupe bâlois avait accusé la plus forte perte la veille à -18%. Il avait alors souffert de la décision de Monsanto de renoncer à son projet de fusion. Les analystes ont révisé leurs modèles pour tenir compte de la nouvelle situation, ce qui a débouché sur de nombreuses réductions d'objectif de cours et/ou de recommandation.

Derrière Syngenta, se trouve Transocean (+4,8%). Le titre avait perdu près de 8% la veille, après l'annonce de la réduction du dividende et de la valeur nominale de l'action.

ABB (+3,5%), LafargeHolcim (+3,6%) et Richemont (+3,4%) ont aussi terminé en hausse. Il en va de même pour le secteur pharmaceutique. Novartis (+4,1%) et Roche (+3,9%) ont progressé. Ces deux firmes avaient nettement reculé mercredi. Credit Suisse, Geberit et Aryzta ont toutes gagné près de 3%.

Avec un petit gain de 0,6%, Givaudan a réalisé la moins bonne performance du jour. Le titre a été freiné par la présentation de ses nouveaux objectifs à moyen terme. Ceux-ci ne diffèrent pas fondamentalement des anciens et sont compris sur le marché comme un signe de continuité. La prévision de croissance organique ces cinq prochaines années a toutefois été légèrement rabotée, ce qui a déçu les investisseurs.

Après ses chiffres semestriels, Bâloise Group a gagné 2,1%. Le bénéfice a dépassé les attentes des analystes, mais les experts ont été déçus par la performance dans le secteur de l'assurance-vie.

Forte augmentation pour CFT

Sur le marché élargi, la Compagnie Financière Tradition (CFT) a gagné 5,4%, Edisun Power 3,9%, Swiss Prime Site (SPS) 3,2% et Valora 1,8%. Toutes ces entreprises ont présenté leurs résultats semestriels.

Dans le camp des perdants, également après publication de chiffres, se trouvent Accu Holding (-0,4%) et la Liechtensteinische Landesbank (LLB) (-1,4%). Warteck a fini stable, là aussi après avoir communiqué ses résultats.

ATS