Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Bourse suisse termine la semaine dans le rouge

La Bourse suisse a terminé la semaine dans le rouge. A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a affiché une baisse de 0,21% à 8938,65 points. Le SLI a lâché vendredi 0,10% à 1337,17 points et le SPI a perdu 0,19% à 9133,48 points.

Sur les 30 valeurs vedettes, 12 ont fini en hausse, deux stables et 16 en baisse. Après un début positif. Le SMI a glissé en territoire négatif après les données conjoncturelles européennes et s'est encore enfoncé après les statistiques américaines.

Les statistiques de la zone euro, notamment sur l'inflation, qui a atteint 0% en octobre, ont été jugées décevantes. "Le constat est (...) toujours lourd: les prix n'arrivent toujours pas à remonter malgré la bonne volonté de la banque centrale européenne", a estimé Mirabaud Securities.

Les données américaines ont quant à elles été mitigées. Alors que les dépenses et revenus des ménages ont reculé plus que prévu en septembre et que l'inflation annuelle a décéléré en septembre, l'activité économique dans la région de Chicago a fait un bond surprise en octobre. Le moral des ménages a rebondi sur un mois, mais a fait moins bien que lors de la première estimation.

Séance calme

En Suisse, la séance a été pauvre en nouvelles et relativement peu animée. Sonova (-1,5%), Transocean (-1,3%) et Lonza (-1,2%) se sont partagé les trois dernières places.

Le chimiste bâlois avait fait état jeudi d'une évolution positive de l'activité au troisième trimestre, confirmant ses prévisions pour l'exercice. Les actionnaires du spécialiste du forage pétrolier en haute mer ont quant à eux donné jeudi leur aval à une réduction de son capital-actions ainsi qu'à un renoncement partiel au dividende. Sonova a fait les frais des résultats trimestriels décevants de son concurrent GN Store Nord.

Parmi les autres perdants ont figuré Adecco (-1,1%), Syngenta (-0,6%) et Credit Suisse (-0,6%). Ce dernier a été contacté par les autorités suisses et américaines dans le cadre du scandale de corruption qui secoue la Fifa. La banque a constitué au troisième trimestre des provisions pour litiges de 280 millions de francs. UBS (-0,2%), qui publie mardi ses résultats trimestriels, a limité les pertes.

Les poids lourds n'ont pas apporté de soutien au SMI, à l'instar de Nestlé (-0,5%). Le groupe de cosmétiques français L'Oréal, dont le géant veveysan détient 23%, a publié des résultats trimestriels décevants. Les valeurs pharmaceutiques Novartis (-0,5%) et Roche (stable) n'ont guère fait mieux.

Geberit en tête

Geberit (+0,9%) est monté sur la première marche du podium. Le titre a récupéré une partie des pertes essuyées mardi suite à la publication de résultats trimestriels en deçà des attentes.

Les horlogers Richemont (+0,8%) et Swatch (+0,8%), ainsi que LafargeHolcim (+0,6%) et Kühne+Nagel (+0,5%), ont également terminé parmi les gagnants. Sur le marché élargi, Hochdorf (+5,3%) a profité de l'arrivée d'un important actionnaire au capital de la société.

Phoenix Mecano (+1,5%) a fait état d'une hausse des ventes et des bénéfices au troisième trimestre.

La Banque cantonale de Lucerne (-0,1%) a surpris en dévoilant jeudi soir ses résultats sur neuf mois. L'établissement a aussi réglé le conflit fiscal avec les Etats-Unis, acceptant de payer une amende de 11 millions de dollars. Ce montant n'aura aucune influence sur ses résultats 2015, car des provisions avaient été effectuées en 2013.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.