Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cochons souffrent particulièrement des fortes chaleurs. Ils ne peuvent pas suer, raison pour laquelle les hautes températures leur sont difficiles à supporter. De plus, leur peau n'est pas protégée par un pelage épais.

En cas de longue exposition aux rayons solaires, ils attrapent facilement un coup de soleil. Le problème est le même que pour les humains, comme l'explique le LID dans un communiqué diffusé lundi. Douleurs, malaises et pertes d'appétit en sont les conséquences. Chez les truies portantes, un coup de soleil peut même provoquer une fausse couche.

Par ces fortes chaleurs, certains paysans installent des arroseurs pour rafraîchir quelque peu leurs cochons. Mais ce faisant, le risque de coup de soleil augmente: un porc mouillé rougit plus vite et, comme il ressent moins la chaleur, il reste même plus longtemps exposé au soleil.

Pour autant, les éleveurs ne doivent pas enduire leurs porcs de crème solaire. Les porcs disposent en effet de leur propre crème: la boue. Quand ils peuvent, ils s'y roulent et protègent ainsi leur derme d'une couche protectrice.

Mais les cochons sont en général maintenus dans une porcherie, sans accès à une mare de boue. Les éleveurs sont alors obligés de leur fournir des zones ombragées à l'extérieur. Les cabanes fermées ne suffisent pas, il y fait bien trop chaud.

ATS