Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La capsule non-habitée Dragon de la société américaine SpaceX a effectué un amerrissage parachuté sans encombre jeudi dans le Pacifique au large des côtes du Mexique. Elle a ainsi bouclé une mission historique du premier vaisseau privé à la Station Spatiale Internationale (ISS).

L'engin spatial, fabriqué par la société Space Exploration Technologies (SpaceX), a touché l'eau à 15h42 GMT (17h42 heure suisse), soit deux minutes plus tôt que prévu. Dragon avait auparavant effectué un plongeon de 44 minutes, depuis son décrochage de l'orbite terrestre.

Huit minutes avant d'amerrir, sa vitesse avait été freinée par l'ouverture de trois énormes parachutes principaux de 47 mètres de diamètre. Un avion de la NASA a rapidement repéré Dragon et confirmé sa position.

Cinq jours amarré à l'ISS

Dragon, qui ramène 660 kg de fret, dont des expériences conduites dans l'ISS, s'est posé à l'endroit prévu, à quelque 900 km au large des côtes mexicaines. Trois navires l'attendaient.

Au total, la capsule Dragon est restée amarrée cinq jours, 16 heures et cinq minutes à l'ISS, selon la NASA, devenant le premier vaisseau privé à effectuer une mission à l'avant-poste orbital pour y livrer 544 kg de vivres et autres fournitures.

Les astronautes dans Dragon

L'amarrage avait eu lieu le 25 mai après un lancement le 22 mai à bord de la fusée Falcon 9 de Cap Canaveral en Floride. Le 26 mai, les astronautes de l'ISS avaient ouvert le sas de communication avec Dragon et flotté à l'intérieur de la capsule, d'un volume de 10 mètres cubes.

Depuis la mise au rebut des navettes spatiales américaines l'an dernier, la NASA investit dans des sociétés privées comme SpaceX pour ses missions. Un second vaisseau, construit par Orbital Sciences, devrait décoller cette année.

ATS