Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Avec 29,8%, la charge fiscale en Suisse a légèrement augmenté l'an passé. La hausse de 0,7% s'explique principalement par le recul du produit intérieur brut. En comparaison internationale, la quote-part fiscale suisse reste nettement inférieure à la moyenne des pays de l'OCDE.
Selon les chiffres de l'Organisation de coopération et de développement économiques, seuls les Etats-Unis, l'Irlande et le Japon affichent une charge fiscale plus basse. La quote-part fiscale moyenne des pays membres de l'OCDE s'élève à 34,8%. Les pays où la fiscalité est la plus lourde sont le Danemark et la Suède, avec respectivement 48,2% et 46,4%.
La hausse de la quote-part fiscale suisse survenue en 2009 s'explique essentiellement par le recul marqué du PIB (-1,6%). En revanche, les recettes totales provenant des impôts et des redevances, qui affichent une croissance de 0,4%, sont restées quasiment constantes.
Contributions sociales en hausseComme les années précédentes, les contributions aux assurances sociales ont, quant à elles, nettement augmenté. Les recettes fiscales des cantons et des communes se sont également accrues, bien que très légèrement. Les recettes fiscales de la Confédération ont, pour leur part, enregistré un net recul, principalement dû à la baisse du produit de l'impôt sur la valeur ajoutée et de l'impôt anticipé.
La quote-part fiscale est la somme des impôts et des redevances exprimée par rapport au PIB. Le calcul prend en compte les impôts fédéraux, cantonaux et communaux ainsi que les contributions obligatoires aux assurances sociales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS