Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - La Chine a réclamé "des excuses et un dédommagement" au Japon après la libération du capitaine d'un bateau de pêche chinois dont l'arrestation a déclenché une crise diplomatique. Il est revenu en Chine à bord d'un vol venant de l'île d'Ishigaki, dans le sud du Japon.
Les autorités japonaises n'ont pas dissimulé le lien direct entre sa libération et leur souci de rétablir de bonnes relations avec la Chine. La décision a été prise "en considérant la nature de cet incident sous tous les angles" et sur la base de la loi japonaise, a dit le Premier ministre japonais Naoto Kan.
"Je crois qu'il est nécessaire que le Japon et la Chine fassent les choses calmement", a-t-il dit à New York en marge de l'assemblée générale de l'Onu. Mais le ministère chinois des Affaires étrangères a rappelé de quelle manière la détention du capitaine chinois avait été perçue à Pékin.
"Ce geste a gravement violé la souveraineté chinoise et les droits de l'homme d'un citoyen chinois, et le gouvernement chinois proteste vivment", a-t-il dit dans un communiqué au ton comminatoire transmis par l'agence Chine nouvelle. "Le Japon doit des excuses et un dédommagement à la Chine après cet incident", a ajouté la diplomatie chinoise.
Le chalutier chinois était entré en collision avec deux patrouilleurs de la garde-côtes japonaise près d'îlots revendiqués par les deux premières puissances d'Asie en mer de Chine orientale - l'archipel des Diaoyu pour Pékin, les îles Senkaku pour Tokyo.
Quelques heures avant l'annonce du parquet japonais, on avait appris l'arrestation en Chine de quatre ressortissants japonais soupçonnés d'avoir pénétré illégalement dans une zone réservée et d'y avoir filmé des objectifs militaires.
Le secrétaire général du gouvernement, Yoshio Sengoku, a estimé qu'il n'y avait aucun lien entre les deux évènements.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS