La désalpe de Charmey sans public, mais retransmise à la télévision

La désalpe de Charmey s'est déroulé avec un public clairsemé, coronavirus oblige. KEYSTONE/LAURENT GILLIERON sda-ats
Ce contenu a été publié le 26 septembre 2020 - 13:05
(Keystone-ATS)

La désalpe de Charmey (FR) s'est déroulée samedi sous une forme inédite, crise du coronavirus oblige. La manifestation a eu lieu sans public, alors qu'elle attire habituellement jusqu'à 15'000 spectateurs, mais sous les caméras de la Radio Télévision Suisse (RTS).

Les six troupeaux de la désalpe de Charmey ont défilé de 10h00 à 11h30. L'organisation de la 41e édition est intervenue un peu au dernier moment, dans la mesure où il y a à peine un peu plus d'un mois, il n'était plus question de tenir la manifestation appréciée tant par les amateurs du monde paysan et par ceux de folklore.

Finalement, les organisateurs ont tout de même voulu rendre hommage au travail accompli sur les alpages lors de la saison écoulée plus de quatre mois durant. D’autant que les armaillis devaient de toute façon descendre en plaine avec leur troupeau. D'où l'idée de solliciter la RTS.

Patrimoine culturel

A Charmey même, à part 200 à 300 badauds le long de la route, il n’y a eu ni marché, ni animation, ni infrastructure d’accueil, contrairement à ce qui est proposé traditionnellement. Juste un podium pour les intervenants de l’émission, qui ont parlé notamment d’économie alpestre. Quelques dizaines de bénévoles étaient présents, contre 300 d'habitude.

La désalpe de Charmey est l’une des plus traditionnelles et populaires du canton de Fribourg, rappelle le comité d'organisation. "Patrimoine culturel de la Gruyère et du canton de Fribourg, elle fait battre le coeur de toute une vallée, qui, le temps d’une journée, résonne au son des cloches et cors des Alpes".

Partager cet article