Navigation

La Finlande rejoint la Russie en finale

Ce contenu a été publié le 24 mai 2014 - 19:58
(Keystone-ATS)

Genève - La Russie n'a pas manqué son rendez-vous en demi-finale. La Sbornaja a dominé 3-1 la Suède et s'est hissée en finale où ils affronteront la Finlande qui a battu la République tchèque 3-0.
Le sous-titre de la première demi-finale du Championnat du monde aurait pu être "La finale avant la lettre". Les deux derniers champions du monde face à face, difficile de rêver plus belle affiche. Et avec leur invincibilité durant le tournoi, le pronostic penchait davantage du côté russe que du côté suédois. Un pronostic qui s'est finalement avéré correct.
Les Russes ne pouvaient pourtant pas plus mal entamer cette demi-finale. Après seulement 19 secondes, l'arrière-garde de la Sbornaja a laissé filer Möller seul face à Bobrovski. Le joueur de Skelleftea, troisième meilleur buteur de SHL, n'a pas manqué de glisser le puck entre les jambières du portier des Columbus Blue Jackets. Pris à froid, les hommes d'Olegs Znaroks ont dû attendre la 14e minute et un mauvais jugement du gardien suédois Nilsson pour égaliser. Sur un centre-tir de Medvedev, le dernier rempart du Tre Kronor a mis trop de temps à retrouver ses appuis et Plotnikov a pu ajuster le filet désert. Quatre minutes après, Nilsson a capitulé une deuxième fois sur un lancer de Shirokov. Le Russe a parfaitement utilisé l'écran du défenseur suédois qui masquait son propre cerbère pour donner l'avantage à la Russie.
Au cours du tiers médian, les Suédois ont eu plus de peine à bloquer les actions de Malkin et consorts. Ils ont notamment commis plus de fautes qu'à l'accoutumée. Mais ce n'est pas en power-play que les Russes ont réussi à prendre deux longueurs d'avance. Ils ont attendu la 32e et un nouveau rebond accordé par Nilsson. Profitant d'un déplacement latéral trop hésitant du gardien suédois, Belov a pu fusiller la cage. "Abandonnés" par leur portier, les joueurs de Par Marts ont été gênés par la ténacité des Russes. Durant la troisième période, la troupe de Znaroks a parfaitement tenu son match en empêchant les Suédois de développer leur jeu. Et en dépit d'une forte pression en fin de rencontre, les Scandinaves ont dû dire adieu à une participation à la finale. Quant aux Russes, ils enchaînent une neuvième victoire en autant de parties.
La Finlande en contrôle
Dans la deuxième demi-finale, la Finlande a assuré sa qualification en dominant la République tchèque 3-0. Après avoir obtenu deux quatrièmes places en 2012 et 2013, les Lions nordiques n'ont cette fois pas laissé passer leur chance. Même si les Tchèques se sont montrés les plus remuants en phase offensive, surtout lors du tiers initial, ce sont les Finlandais qui ont allumé la lampe rouge les premiers. D'un joli lancer du revers, Lehtera a trompé le gardien Salak à la 9e. Les hommes de Westerlund ont doublé la mise à la 32e sur une supériorité parfaitement maîtrisée. Armés d'une belle patience, les Finlandais ont posé le jeu, puis Kontiola a transmis le puck à Immonen qui l'a placé entre les jambières d'un Salak pas tout blanc sur cette action.
Contraints de tout donner pour revenir dans la partie, les Tchèques n'ont ennuyé leur adversaire que quand Jagr et Cervenka étaient sur la glace. Avec une seule ligne dangereuse à contrôler, les Nordiques n'ont pas vraiment tremblé. Impeccables défensivement, les Finlandais ont une fois encore démontré toute leur science tactique.
Dimanche soir (20h) face aux Russes, les Finlandais tenteront de remporter un troisième titre mondial pour leur neuvième finale.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.