Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant du négoce pétrolier Vitol est l'entreprise suisse avec le plus gros chiffre d'affaires. Le classement annuel de l'hebdomadaire "Handelszeitung", publié mercredi, confirme la suprématie des sociétés actives dans les matières premières, en forte croissance.

Vitol, qui a son siège à Genève, dame le pion au spécialiste zougois des matières premières Glencore, en tête l'an dernier. La firme, qui publie pour la première fois son chiffre d'affaires, a bénéficié l'an dernier de la hausse du baril. Le groupe a enregistré des ventes de 279,1 milliards de francs, soit un bond de plus d'un tiers.

De son côté, Glencore a dégagé un chiffre d'affaires de près de 175 milliards de francs, en hausse de 28,4%. La troisième place revient comme l'an passé à Trafigura, société de négoce de matières premières sise à Lucerne, avec un chiffre d'affaires de 114,7 milliards, soit une croissance de 54%.

Deuxième l'an dernier, Nestlé est relégué à la 4e place. Le groupe vaudois a dégagé en 2011 des ventes de 83,6 milliards de francs. Le numéro un mondial de l'alimentation arrive toutefois en tête à l'aune des effectifs avec pas moins de 328'000 employés. Il devance le groupe technologique zurichois ABB qui compte 133'600 employés.

Les géants pharmaceutiques bâlois Novartis et Roche arrivent en 5e et 6e position, avec des ventes de respectivement 51,8 milliards et 42,5 milliards.

Ineos nouveau venu

L'autre surprise du classement de la "Handelszeitung" est la présence en 7e position du groupe pétrochimique Ineos, qui a transféré l'an dernier son siège de Grande-Bretagne à Rolle (VD). La société a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires 37 milliards de francs.

Dans la branche du commerce de détail, Coop devance pour la première fois Migros. Le groupe bâlois, qui arrive en 10e position, a vu ses ventes bondir de 40,5% à 26,6 milliards de francs.

ATS