Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Nouvelle-Orléans - Les autorités américaines estiment que la fuite de brut dans le golfe du Mexique est deux fois plus importante que ce qu'elles redoutaient. Le groupe pétrolier a promis de doubler sa capacité de siphonnage d'ici la mi-juillet. Les coûts de nettoyage sont évalués entre trois et six milliards de dollars.
Jusqu'à 40'000 barils de pétrole se déversent chaque jour dans le golfe du Mexique, selon l'estimation haute des scientifiques, a indiqué le groupe d'experts mandatés par Washington. La précédente estimation faisait état d'un écoulement allant de 12'000 à 19'000 barils.
L'évaluation des autorités américaines a été réalisée avant la pose le 3 juin d'une sorte d'entonnoir destinée à contenir le brut sortant du puits situé à 1500 m de profondeur. BP récupère actuellement 15'000 barils de brut par jour grâce à l'entonnoir.
BP évalue de trois à six milliards de dollars le coût total du nettoyage consécutif à la marée noire dans le Golfe du Mexique.
En dehors de la facture de nettoyage et de confinement, BP s'est engagé à dédommager ceux qui ont été lésés par la marée noire et le Crédit suisse juge que cela donnera lieu à une ardoise supplémentaire de 14 milliards de dollars.
Outre ces frais, BP subit les foudres de Barack Obama. Le président américain a violemment critiqué cette semaine le géant pétrolier. Les investisseurs britanniques redoutent que ces critiques ne forcent BP à suspendre le paiement de dividendes. L'action BP a déjà perdu près de 50% de sa valeur en Bourse depuis le début de la catastrophe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS