Toute l'actu en bref

Plus de 5000 policiers en gilets pare-balles et membres de la Garde nationale ont encadré les participants à cette quatrième édition de la gay pride en Ukraine.

KEYSTONE/EPA/STEPAN FRANKO

(sda-ats)

Plus de 2500 personnes ont participé dimanche à la "marche des fiertés" LGBT à Kiev sous haute protection policière. Les forces de l'ordre redoutaient des heurts avec des militants ultranationalistes.

Pour cette quatrième édition de la gay pride en Ukraine, les participants ont défilé à travers le centre de la capitale protégés par plus de 5000 policiers en gilets pare-balles et membres de la Garde nationale. Une centaine d'ultranationalistes ont tenté de leur bloquer le passage, brûlant devant eux un drapeau aux couleurs de l'arc-en-ciel, symbole de la fierté homosexuelle.

Six militants ont également tenté de forcer le cordon de sécurité maintenu par la police, sans succès. Aucun des participants à la gay pride n'a été blessé, mais deux membres des forces de l'ordre ont subi de légères blessures, selon le chef de la police.

D'après cette source, le nombre de participants s'élevait à 2500 personnes. C'est bien plus que les 700 personnes qui s'étaient réunies lors de l'édition précédente, en juin 2016.

"L'Ukraine pour tous"

"Enfin, dans notre pays, nous pouvons sortir (dans la rue) pour nos droits et dire que nous existons!", s'est félicité Tetiana. Elle avançait au rythme des slogans "Nous sommes différents, nous sommes égaux" ou encore "L'Ukraine pour tous".

"Je me sens fier, car je vois autour de moi mes amis, mes connaissances et mon mari. Je vois des gens qui sont venus dire que tout le monde est égal en Ukraine", s'est réjoui un autre manifestant Volodymyr Kosenko.

La porte-parole de l'antenne ukrainienne de l'ONG Amnesty International, Maria Gourieva, a salué l'effort fourni par la police pour assurer la sécurité de la manifestation. "C'est une preuve positive qui montre que les autorités ukrainiennes sont en train d'assurer les droits de leurs citoyens à manifester et à exprimer leur point de vue", a-t-elle souligné.

Manifestations passées difficiles

La première gay pride dans l'histoire de l'Ukraine indépendante a eu lieu en 2013, réunissant près de cent personnes à Kiev. En 2014, la "marche de l'égalité", nom officiel du rassemblement, avait été annulée, la police ayant refusé d'en assurer la sécurité.

En 2015, la gay pride a été organisée dans un lieu dévoilé à la dernière minute, loin du centre-ville, par crainte de débordements. Elle avait réuni une centaine de militants pendant une dizaine de minutes, avant de dégénérer en affrontements ayant fait une dizaine de blessés et ayant mené à 25 interpellations.

ATS

 Toute l'actu en bref