Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les trois organisations suisses de défense des consommateurs mettront l'accent sur la concurrence équitable en 2012. Elles poursuivront en particulier le combat contre l'îlot de cherté que représente la Suisse.

Le phénomène s'étant encore accentué ces derniers mois à cause de la force du franc, la Fédération romande des consommateurs (FRC) et ses homologues alémanique (SKS) et tessinoise (ACSI) veulent créer une plateforme internet d'informations sur ce thème. Un autre site web verra le jour. Il aura pour but de rendre publics les votes de chaque parlementaire sur les questions de consommation.

De plus, l'Alliance des organisations de consommateurs qui réunit ces trois entités réclamera un renforcement de la loi sur les cartels et de la loi sur la surveillance des prix. L'objectif est que les entreprises suisses soient placées sur un pied d'égalité avec les firmes étrangères pour les tarifs et les conditions commerciales lors de l'importation de produits.

Concurrence déloyale

Parmi les autres projets figurant à l'agenda: rendre les consommateurs attentifs à la nouvelle loi sur la concurrence déloyale qui entrera en vigueur le 1er avril 2012. L'Alliance dénoncera publiquement les pratiques commerciales trompeuses de certaines entreprises, et portera plainte si nécessaire.

Enfin, la lutte contre le gaspillage des aliments occupera également l'Alliance en 2012. Cette dernière espère avoir un impact aussi bien sur la chaîne de fabrication et de distribution qu'à domicile, et planche d'ores et déjà sur une intervention parlementaire relative aux dates de péremption des denrées alimentaires.

ATS