Navigation

La lutte pour le contrôle de local.ch intéresse également Ringier

Ce contenu a été publié le 09 mai 2014 - 11:53
(Keystone-ATS)

Local.ch, la lucrative plate-forme du groupe vaudois en difficulté PubliGroupe, n'intéresse pas seulement Tamedia et Swisscom, mais aussi Ringier. "Si une entreprise comme PubliGroupe est à disposition, cela doit intéresser Ringier", a déclaré son directeur général Marc Walder vendredi lors du Swiss Media Forum de Lucerne.

Ringier doit aussi s'immiscer dans la discussion, a-t-il affirmé. Quant à savoir si le groupe de presse zurichois fera effectivement une offre de rachat sur local.ch, il a laissé la question ouverte.

Marc Walder a aussi laissé ouverte la question de savoir si, comme pour le rachat de jobs.ch, Ringier et Tamedia pourraient s'allier pour racheter local.ch. Les deux groupes collaborent bien, ont indiqué tant Marc Walder que le patron de Tamedia, Christoph Tonini, sans toutefois parler concrètement de local.ch.

Christoph Tonini a répété que Tamedia s'intéresse surtout à local.ch dans le cadre de son OPA sur PubliGroupe. Pour rappel, le groupe zurichois entend racheter l'entier de PubliGroupe pour 350 millions de francs et décrocher par là même la part de 50% que le vaudois détient dans local.ch.

Swisscom possède pour sa part déjà 50% de local.ch. L'opérateur préférerait en posséder l'entier et est disposé à mettre sur la table 230 millions de francs pour s'emparer de l'autre moitié.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.