Navigation

La Norvège sans son Ballon d'Or mais...

Ce contenu a été publié le 09 décembre 2018 - 22:06
(Keystone-ATS)

Ada Hegerberg, premier Ballon d'or féminin de l'histoire, va-t-elle manquer la Coupe du monde organisée cet été en France alors que la Norvège y participe?

"C'est sûr", a-t-elle dit dimanche, avant d'ajouter: "on verra si ça peut changer à l'avenir", sur Canal Plus.

"J'ai bien donné mes raisons à la fédération, c'était important pour moi de prendre cette décision et continuer ma carrière au plus haut niveau", a notamment déclaré la joueuse de l'Olympique lyonnais, sur le plateau du Canal Football Club.

"Je ne regrette pas, j'ai donné mes raisons et on verra si ça peut changer à l'avenir", a-t-elle ensuite nuancé.

En août 2017, après un Euro catastrophique, la "serial buteuse" de Lyon s'était mise en retrait de la sélection norvégienne.

"Si l'équipe nationale veut atteindre les objectifs et les résultats que l'encadrement a fixés, ça nécessite selon moi des améliorations dans plusieurs domaines, à la fois dans la planification, dans l'exécution et dans le suivi", avait-elle lâché.

Samedi, en marge du tirage au sort de l'épreuve organisée en France du 7 juin au 7 juillet, le sélectionneur de la Norvège Martin Sjögren a affirmé n'avoir "aucun contact pour l'instant" avec la joueuse de l'OL.

"La situation est fermée pour l'instant car elle a clairement fait comprendre qu'elle ne souhaitait pas jouer pour l'équipe nationale et on doit respecter ce choix", a estimé Sjögren.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article