Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Norvège connaît l'un des taux les plus élevées d'overdoses en Europe. Elle songe, comme d'autres d'autres pays qui le font déjà, à distribuer le produit aux toxicomanes les plus dépendants.

KEYSTONE/AP/Julie Jacobson

(sda-ats)

La Norvège va tester la prescription d'héroïne gratuite aux toxicomanes les plus marginalisés pour améliorer leurs conditions de vie. Ce pays compte l'un des taux d'overdoses mortelles les plus élevés d'Europe

La Norvège affiche l'un des taux de mortalité par surdose les plus élevés d'Europe avec 81 décès par million en 2015, derrière l'Estonie (132 décès par million) et la Suède (88 décès par million), selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.

Déjà adoptée ou testée en Suisse, aux Pays-Bas et au Danemark, la thérapie par héroïne médicalisée est controversée mais ses partisans font valoir qu'outre une amélioration de la qualité de vie et une baisse de la mortalité, elle permet une réduction de la criminalité et des coûts associés.

Jusqu'à 400 toxicomanes pourraient en bénéficier, selon le quotidien Aftenposten. Les premiers traitements par injection d'héroïne devraient être expérimentés dans le pays nordique début 2020 au plus tôt, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS