Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La part de marché du cinéma suisse a augmenté en 2017

Film locomotive du cinéma suisse en 2017, "L'Ordre divin" a obtenu plusieurs récompenses dont le Quartz 2017 de la meilleure interprétation, attribué à l'actrice Marie Leuenberger.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

La production helvétique a atteint 6,6% de part de marché dans les cinémas suisses en 2017. Ce bon résultat doit beaucoup au film "L'Ordre divin", qui revient sur l'accouchement difficile du droit de vote féminin en Suisse, finalement acquis au début des années 70.

Il faut remonter à une dizaine d'années pour retrouver des chiffres aussi réjouissants. En 2006, les films "Grounding" et "Les mamies ne font pas dans la dentelle" (Die Herbstzeitlosen) avaient permis à la production helvétique d'atteindre le taux record de 9,6% de part de marché.

En 2017, c'est le film de Petra Volpe "L'Ordre divin" qui a servi de locomotive. Au palmarès des films helvétiques les plus appréciés, il se classe au 9e rang, depuis que ces statistiques sont récoltées par l'Office fédéral éponyme.

En enregistrant 345'000 entrées, il s'est classé quatrième film de l'année sur les écrans suisses. En tête de liste figurent "Star Wars: les Dernier Jedi", "Despicable Me 3" et "Fast & Furious 8", avec respectivement: 481'000, 474'000 et 378'000 billets vendus, indique jeudi l'Office fédéral de la statistique.

Près de 50% de films européens

Le cinéma européen se taille la part du lion si on considère le nombre de films présentés, avec 46,8%. Les films américains représentent 24,2 %, puis les suisses 15%, plus ou moins autant que la part des films issus de pays tiers.

Le résultat change toutefois si on considère le nombre d'entrées. Les films américains engrangent les deux tiers de la recette (67,2%), devant la production européenne (21%), puis suisse (6,6%) enfin celle des autres pays (5%).

Le nombre global des films présentés est à nouveau en hausse: avec 1917 films exploités, il atteint des chiffres qui n'ont plus été réalisés depuis près de 30 ans. L'année 2017 constitue également un record en ce qui concerne le nombre de séances (600‘000), ce qui correspond à une hausse de 5%, précise l'OFS.

Plus de films, moins de 3D

Concernant les infrastructures, on constate une baisse continue du nombre de cinémas, qui se porte aujourd'hui à 271. Le nombre de salle reste toutefois presque constant, en raison de l'apparition des nouveaux multiplexes: on en compte actuellement 581.

Parmi ces salles, 306 sont équipées d'un système de projection 3D. L'engouement pour ce mode de projection semble toutefois en légère diminution. Si on le mesure au nombre d'entrées, on constate que sa part de marché est de 18%, accusant ainsi une baisse de 3%.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.