Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon une nouvelle loi entrée en vigueur en 2015, le "Succession to the Crown Act", seuls les six premiers héritiers du trône doivent obtenir le consentement du monarque pour pouvoir se marier. Harry est le sixième, après son père, son frère, et les trois enfants de ce dernier.

KEYSTONE/AP pool PA/VICTORIA JONES

(sda-ats)

Le Palais de Buckingham a présenté samedi l'Acte de Consentement ("Intrument of Consent"). Ce document établit le consentement officiel de la reine Elizabeth II au mariage de son petit-fils, le prince Harry, avec Meghan Markle. La cérémonie est prévue le 19 mai.

"Sachez maintenant que nous avons consenti, et par la présente, que nous signifions notre consentement à la signature du mariage entre notre bien-aimé petit-fils, le prince Henry Charles Albert David de Galles, KCVO, et Rachel Meghan Markle", peut-on lire sur le document, daté du 14 mars 2018.

Il est signé de la main de la reine, d'un Elizabeth R, le r renvoyant à Regina, reine en latin. KCVO désigne le statut du prince Harry, qui a été fait chevalier commandeur de l'Ordre Royal de Victoria.

Rédigé par les services de la reine, et réalisé par des artistes sélectionnés spécifiquement, ce consentement est écrit à la main sur du vélin, un matériau utilisé "seulement pour les documents d'État importants", précise Buckingham Palace. Il sera présenté à Meghan et Harry peu après leur mariage.

Il est orné de nombreux symboles et armoiries, dont ceux de la monarchie britannique et ceux désignant le prince Harry.

Quatre coquelicots jaunes

À gauche du texte apparait un dragon rouge, symbole du Pays de Galles, ainsi que les emblèmes floraux du Royaume-Uni : une rose, un chardon et un trèfle. Le lambel du prince Harry, un élément d'héraldique qui distingue son blason de celui de la famille royale, est également représenté, avec des coquilles, désignant la famille Spencer, de sa mère défunte Diana.

A droite du texte se trouve une rose, qui est aussi un des symboles floraux des États-Unis, avec, de part et d'autre, quatre coquelicots jaunes, qui désignent la Californie, l'État où est née Meghan Markle. Des rameaux d'oliviers, empruntés au Grand Sceau des États-Unis, sont également dessinés, avec le poireau, symbole du Pays de Galles, et de nouveau le lambel du prince Harry.

Sa couronne et le drapeau du Commonwealth sont aussi représentés. En avril, Elizabeth II avait nommé Harry ambassadeur de la jeunesse du Commonwealth, une organisation qui compte 53 pays membres.

Seuls les six premiers

L'Acte est scellé avec le Grand Sceau du Royaume-Uni, en cire, rattaché au document par une cordelette tressée. Ce sceau est utilisé pour signifier l'approbation royale sur les documents d'État les plus importants.

Selon une nouvelle loi entrée en vigueur en 2015, le "Succession to the Crown Act", seuls les six premiers héritiers du trône doivent obtenir le consentement du monarque pour pouvoir se marier. Harry est le sixième, après son père, le prince Charles, son frère, le prince William, et les trois enfants de ce dernier : George, 4 ans, Charlotte, 3 ans, et Louis, né le 23 avril 2018.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS