Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moscou, allié de poids du président Bachar al-Assad, a pour la première fois envisagé jeudi ouvertement une victoire des rebelles en Syrie. Pour l'Otan, la chute du régime n'est "qu'une question de temps".

"Il faut regarder les choses en face. Le régime et le gouvernement syriens perdent de plus en plus le contrôle du pays", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov. Il a ajouté ne "pas exclure" une victoire de l'opposition.

Selon une source proche de l'ambassade russe à Damas, cette surprenante déclaration s'explique par le fait que Moscou est de plus en plus exaspéré par le refus de tout compromis de la part du régime qui croit toujours pouvoir gagner militairement. Des négociations sont en cours entre la Russie et les Etats-Unis pour trouver une issue à la crise.

"Je pense que le régime de Damas se rapproche de l'effondrement, je pense que ce n'est qu'une question de temps", a déclaré pour sa part le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen. Il a par ailleurs "condamné avec force" le tir de "plusieurs missiles à courte portée" en Syrie "plus tôt dans la semaine".

Tirs de missiles démentis

A Damas, le ministère des Affaires étrangères a démenti "catégoriquement les rumeurs affirmant que l'armée syrienne a tiré des missiles Scud", selon la chaîne d'Etat.

Un responsable américain sous couvert d'anonymat avait indiqué mercredi que "des Scud (étaient) tombés en Syrie". Et jeudi, un officier déserteur a affirmé que l'unité à laquelle il avait appartenu avait tiré des Scud contre des régions rebelles.

Nouveaux attentats

De nouveaux attentats ont eu lieu jeudi près de Damas, au lendemain d'une vague d'attaques ayant fait 13 morts dans la capitale, la ville la plus sécurisée du pays, et sa périphérie. Dix-huit personnes au moins dont sept enfants, ont péri dans l'explosion d'une voiture piégée à Qatana, banlieue sud-ouest de Damas, affirme l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, mouvement proche des insurgés basé à Londres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS