Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'équipe de Suisse, qui visait la victoire, a manqué son objectif dans le Prix des nations du CSIO de St-Gall.

Werner Muff (Daimler), Beat Mändli (Dsarie), Steve Guerdat (Bianca) et Martin Fuchs (Chaplin) doivent se contenter du 2e rang, derrière la France. Championne olympique en 2016 à Rio, la France a fêté un succès indiscutable. Les trois premiers cavaliers entraînés par Philippe Guerdat ayant tous réussi le sans faute dans les deux manches, Olivier Robert n'a même pas eu besoin de s'élancer dimanche! Une rareté.

Martin Fuchs n'a d'ailleurs pas non plus disputé la deuxième manche: la France (0 point de pénalité) était déjà hors de portée de la Suisse (8 points). Et la deuxième place était assurée pour les hommes d'Andy Kistler, la Belgique (3e) ayant cumulé 13 points de pénalité.

Toujours en tête de la Coupe des nations, les Helvètes ont rapidement vu la 1re place s'envoler. Werner Muff et Beat Mändli ont ainsi tous deux commis une faute en première manche. Steve Guerdat et Martin Fuchs ont ensuite réussi un parcours immaculé, mais le mal était déjà fait. Le Jurassien a récidivé en deuxième manche, en vain. Mändli avait à nouveau écopé de 4 points de pénalité, alors que les Français avaient poursuivi sur leur lancée.

L'équipe de Suisse termine ainsi pour la sixième fois à la 2e place du concours st-gallois, en huit éditions. Elle n'a d'ailleurs pas obtenu la moindre victoire dans un CSIO disputé à domicile depuis 2000 (Lucerne).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS