Pour son 3e match de la Deutschland Cup à Krefeld, la Suisse a concédé sa première défaite. Un revers 4-3 tab contre la Russie au terme d'une partie emballante.

C'est dans le troisième tiers que les joueurs de Patrick Fischer ont cru forger leur succès, en effaçant leur but de retard (42e) et en prenant une longueur d'avance cinq minutes plus tard en avantage numérique. Mais les Russes ont arraché l'égalisation pour forcer la tenue d'une prolongation où ils auraient pu l'emporter.

Tout s'est donc joué aux tirs au but et après un départ un brin poussif, les artistes ont trouvé la faille pour déjouer à trois reprises Melvin Nyffeler. La Suisse ne sait pas encore si elle va terminer au premier ou au deuxième rang de cette compétition. Il faudra attendre le résultat de l'Allemagne face à la Slovaquie dans l'après-midi.

Un bel état d'esprit

Rod et Cie ont su rebondir après une deuxième période compliquée qui a permis de constater que le travail en box-play avce Tommy Albelin avait été effectué avec sérieux pendant la semaine. Il y a notamment eu ces deux minutes à 3 contre 5 à la 26e où la Suisse a su faire le dos rond et aider parfaitement le portier Melvin Nyffeler.

Après Pius Suter la veille contre l'Allemagne, ce sont d'autres hommes qui ont prouvé leur valeur. Buteur jeudi contre la Slovaquie, Tyler Moy s'est signalé en inscrivant le 2-2 de très jolie façon et en assistant parfaitement Alessio Bertaggia sur le 3-2 en power-play.

Mention spéciale également à Simon Le Coultre, très habile pour identifier la séquence lors de l'ouverture de la marque au terme d'un beau "wraparound" (22e) et qui a trouvé le poteau à la toute fin du tiers médian. Et que dire de Jason Fuchs qui a bien failli marquer l'un des buts de l'année en faisant passer sa canne entre ses jambes avant de trouver le casque du gardien Tarasov sur le chemin du puck.

Face à cette deuxième garniture russe, la Suisse est clairement montée en puissance, bien aidée aussi par l'indiscipline de la Sbornaya. Mais il ne faut pas enlever de mérite à cette jeune équipe avec ses 23 ans de moyenne d'âge. Son envie et sa volonté de sauter sur les tirs adverses en fin de partie démontrent l'état d'esprit qui prévaut sous les casques helvétiques.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.