Toute l'actu en bref

Charley Hoffman est l'inattendu leader du Masters 2017 après le premier tour. L'Américain de 40 ans n'avait jamais connu pareille fête.

Il a réussi neuf birdies, dont quatre sur les cinq derniers trous pour rendre une carte de 65, soit 7 sous le par. Charley Hoffmann devance de quatre coups son compatriote William McGirt. Il faut remonter à 1955 pour trouver trace d'une telle avance après les 18 premiers trous sur le prestigieux Augusta National Golf Club.

En l'absence du no 1 mondial Dustin Johnson, contraint de déclarer forfait après une chute dans les escaliers de sa maison de location mercredi, les cartes ont été complètement redistribuées. C'est pour l'instant Hoffman qui s'en est le mieux sorti. "Je vis un début de rêve", avoue l'Américain, dont le meilleur résultat en Grand Chelem est sa neuvième place dans l'édition 2015 du Masters.

Malgré sa belle avance, le leader est loin d'être intouchable: l'Anglais Lee Westwood est troisième à cinq coups, mais il faut descendre à la 12e place pour trouver le premier favori. Le no 2 mondial Rory McIlroy a rallié le club-house avec une carte de 72 (par) après un début de journée inquiétant. Le Nord-Irlandais, en quête du seul titre du Grand Chelem qui manque à son palmarès, est mieux parti que l'Australien Jason Day (74, 26e) et surtout que l'Américain Jordan Spieth (75, 41e).

Un an après sa spectaculaire implosion lors du dernier tour alors qu'il était largement en tête, le Texan, vainqueur de l'édition 2015, a sombré en fin de journée avec un quadruple bogey sur le trou no 15.

ATS

 Toute l'actu en bref