Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marcel Hirscher a raflé tout ce qui était possible de rafler à Kranjska Gora. Vainqueur du géant, l'Autrichien s'est assuré le globe de la spécialité et, surtout, son 6e sacre au classement général.

Large leader après la manche initiale, Marcel Hirscher est parvenu à sauver sa première place à l'issue du second tracé, malgré des conditions météorologiques très difficiles (pluie, brouillard) et une piste dégradée. Le Salzbourgeois s'est ainsi contenté du 20e chrono l'après-midi pour l'emporter avec 46 centièmes d'avance sur le Norvégien Leif Kristian Haugen.

En s'imposant en Slovénie, Marcel Hirscher a poursuivi sur sa lancée des Mondiaux de St-Moritz, où il avait glané trois médailles, l'or en géant et en slalom ainsi que l'argent en combiné. Sa razzia s'applique désormais aux globes, lui qui s'est adjugé le trophée en géant en attendant celui du slalom. L'Autrichien a surtout validé samedi son triomphe au classement général, où il compte plus de 500 points d'avance alors qu'il reste cinq courses au programme. C'est la sixième fois de suite qu'il termine l'hiver dans la peau du no 1 mondial, exploit encore jamais réussi jusqu'ici.

Toujours au rayon statistique, Marcel Hirscher a gagné samedi son 44e succès en Coupe du monde, ce qui lui a permis de grimper au quatrième rang des coureurs les plus prolifiques de l'histoire, ex aequo désormais avec Marc Girardelli. Seuls Ingemar Stenmark (86), Hermann Maier (54) et Alberto Tomba (50) ont fait mieux.

Côté suisse, la déception a été de mise samedi pour Justin Murisier. Bien placé après la première manche (3e), mais prétérité par la mauvaise météo du second parcours, le Valaisan a rétrogradé au 12e rang final.

A nouveau pas aidé par les conditions atmosphériques, le Bagnard devra repasser pour fêter son premier podium en Coupe du monde. Il se consolera en se disant que, hormis Marcel Hirscher, tous les meilleurs de la première manche ont chuté au classement sous la pluie de Kranjska Gora.

Justin Murisier désarmé, le meilleur Suisse du jour a été le surprenant Elia Zurbriggen. Inexistant depuis plusieurs mois en Coupe du monde, mais requinqué par deux victoires récentes en Coupe d'Europe, le Valaisan s'est classé au 8e rang. Le fils de Pirmin n'avait jamais été si bien classé sur le circuit, son meilleur résultat étant jusqu'ici une 13e place à Are en décembre 2014.

A l'instar d'Elia Zurbriggen, Loïc Meillard a pu s'élancer avant que les conditions ne deviennent trop difficiles en seconde manche. Le Neuchâtelo-Valaisan en a même profité pour signer le meilleur chrono de cette deuxième manche, bondissant de la 22e à 10e place finale.

Les trois autres Suisses engagés n'ont eu droit qu'à une seule manche. Carlo Janka et Gino Caviezel ont été éliminés, tandis que Gilles Roulin n'a pas passé le "cut" du tracé matinal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS