Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Maude Mathys a réussi une magnifique course au marathon de Zurich. Pour sa 3e course sur la distance, la Vaudoise de 31 ans s'est imposée en 2h31'16, au grand dam des Africaines.

Ce temps place Maude Mathys à la 5e place de la hiérarchie suisse de tous les temps, derrière Maja Neuenschwander (2h26'49), Franziska Rochat-Moser (2h27'44), Chantal Dällenbach (2h28'27) et Martina Strähl (2h30'58). Il a été obtenu malgré une météo trop chaude pour la distance (plus de 20 degrés) et au terme d'une course de métronome. Ou mieux encore: la Vaudoise a couru la 2e moitié trente-huit secondes plus vite que la première ("negative split") pour creuser une écart considérable de près de 7 minutes sur sa dauphine, la Kényane Betty Chepkwony.

La vice-championne du monde de ski-alpinisme, décidément fort polyvalente, aurait pu jouer un rôle intéressant aux Championnats d'Europe cet été à Berlin. Mais elle a annoncé avant Zurich qu'il ne s'y rendrait pas, pour privilégier les courses de montagne, sa grande passion, jusqu'en 2019. Ensuite seulement, elle s'adonnera sans compromis au marathon, en vue d'une participation à celui des JO 2020, à Tokyo. Pour cela, il lui faudra courir en moins de 2h30'.

Maude Mathys avait jusqu'à présent une performance insignifiante de 2h48'14 à faire valoir sur la distance, datant de 2014 à Amsterdam. Son temps de Zurich la fait entrer par la grande porte parmi les "vraies" spécialistes et prolonge sa formidable saison 2017: elle avait remporté l'an dernier Morat - Fribourg, le marathon alpin de la Jungfrau (record en prime) et le Championnat d'Europe de la montagne, entre autres. Depuis quelques mois, cette infirmière et mère de deux enfants est professionnelle, grâce au soutien d'une grande marque horlogère et d'une station de ski, notamment.

A Zurich, elle a signé le 10e temps "scratch", ce qui signifie que seul neuf hommes sont allés plus vite qu'elle. Les Kényans ont réalisé un quadruplé, avec la victoire de Charles Munyeki (20 ans) en 2h14'05, devant Patrick Ereng (2h14'41), Bernard Rotich (2h15'43) et Mathew Kipkore. Le Genevois Julien Lyon, 3e en 2016, a abandonné peu après la mi-course, où il était passé en 6e position en 1h08'30. Eric Rüttimann, 5e en 2h24'18, a fini meilleur Helvète.

La course était organisée pour la première fois sous la responsabilité de l'ex-cycliste professionnel Armin Meier, qui a racheté la manifestation à son fondateur, Bruno Lafranchi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS